Mahmoud Zureik : « Il faut surveiller de très près l’efficacité et les risques des vaccins dans la vraie vie »

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec le Système national des données de santé (SNDS), la France dispose d’une des plus larges bases de données de santé au monde. Le groupement scientifique Epi-Phare, cofondé par l’assurance-maladie et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), est chargé de l’exploiter pour éclairer le débat public en matière de santé publique. En juillet 2021, Epi-Phare a par exemple publié une très large étude, portant sur 67 millions de Français, détaillant les facteurs de risque face au Covid-19 : l’âge, les maladies chroniques, ou la défavorisation sociale. Le groupement participe aussi à la surveillance de l’efficacité et des risques des produits de santé, dont les vaccins du Covid.