Procès des sondages de l’Élysée : Nicolas Sarkozy sera obligé de venir témoigner

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À force d’adresser des bras d’honneur à la justice, il est possible que Nicolas Sarkozy n’impressionne plus du tout les magistrats mais finisse au contraire par les lasser. Le jugement Bygmalion, rendu après que l’ancien chef de l’État eut séché la majeure partie de son procès, était un premier indice.