La France insoumise, au défi des quartiers populaires

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En journée, la théorie ; en soirée, les travaux pratiques. Dimanche 18 novembre, La France insoumise (FI) était en Seine-Saint-Denis, pour organiser ses premières « Rencontres nationales des quartiers populaires ». Une dizaine de responsables insoumis avaient fait le déplacement à Épinay-sur-Seine. Mais les esprits étaient aussi ailleurs, à 60 km au sud. C’est dans une autre banlieue, à Évry, que tombaient, le soir même, les résultats du premier tour de la législative partielle. Une élection importante pour le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, qui rêve, depuis juin 2017, de ravir la circonscription de Manuel Valls et de faire de Farida Amrani, elle-même habitante d’une cité HLM, sa 18e députée.