Des députés UMP veulent mettre leurs collègues fonctionnaires sur des sièges éjectables

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A droite, certains regrettent que le débat sur les conflits d'intérêts se concentre sur les seuls liens des élus avec les entreprises privées. Et ils renvoient la balle vers les fonctionnaires: de quel droit, quand ils décrochent un siège à l'Assemblée nationale, ces derniers conservent-ils leur place dans leur corps d'origine? Lundi 20 décembre, 37 députés UMP défendront un amendement obligeant leurs collègues à choisir leur «camp», au bout de deux mandats: le Palais-Bourbon ou la fonction publique, mais pas les deux à la fois!