Affaire Cahuzac: il faut un juge indépendant

Le ministre du budget annonce qu'il va demander à l'UBS d'attester qu'il n'a jamais eu de compte en Suisse, contrairement à ce que nous avons révélé. La banque a déjà fait connaître un refus « de principe ». Au-delà des initiatives d'un ministre devant gérer un intenable conflit d'intérêts, seule une enquête judiciaire indépendante pourra faire la lumière sur une affaire qui vire au scandale gouvernemental.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Empêtré dans le scandale d’un compte suisse non déclaré et détenu à l’UBS-Genève jusqu’en février 2010, Jérôme Cahuzac a esquissé mercredi un complexe mouvement de défense. Il a ainsi expliqué, dans un texte publié sur son blog (à lire ici), avoir demandé à son avocat de tenter d’obtenir auprès de l’UBS une « confirmation négative », c’est-à-dire une attestation de la banque qu’il n’aurait jamais été détenteur d’un compte dans cet établissement.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal