La Parisienne Libérée: «Donnez vos données»

La Parisienne Libérée chante l'article 20 de la loi de programmation militaire, qui organise l'accès administratif aux données de connexion sans contrôle judiciaire. Joyeuses data-fêtes !

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter


La loi de programmation militaire 2014-2019 a été promulguée cette nuit au Journal officiel. Plusieurs articles de ce texte posent pourtant problème, en particulier l'article 20 qui organise l'accès administratif aux données de connexion.
Permettre aux services de renseignements de capturer et stocker les données électroniques d'internautes sans aucun contrôle judiciaire est une pente inquiétante. Cela constitue même, aux yeux d'observateurs avisés tels que la Quadrature du Net, une dérive politique vers la surveillance généralisée. Un(e) opposant(e) à l'implantation d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes pourrait par exemple entrer dans le cadre de cette surveillance « administrative ».
Toutes les sculptures présentées dans cette chronique sont l’œuvre de l'artiste Steven Rodrig, qui travaille avec des circuits imprimés.
DONNEZ VOS DONNÉES
Paroles et musique : La Parisienne Libérée
Au détour d’un projet de loi
De programmation militaire
Quelqu’un a dit, ben voilà
Il n’y a plus besoin du judiciaire
Pour placer sous surveillance

N’importe qui et n’importe où
Les intérêts de la France
Doivent passer avant tout
Donnez vos données
À la police et à l'armée
Donnez vos données
Aux finances et au budget
Donnez vos données
Avec le sourire
Oui, donnez vos données
Ça fait tellement plaisir d'offrir

Le numéro appelant
Le numéro appelé
N’importe quel document
Peut-être plus, si affinités
Capturés en temps réel

Bien sûr, tout sera stocké
S’il existe, le père Noël
Vient de signer avec les RG !
Donnez vos données
Vous êtes géolocalisé
Donnez vos données
Vos secrets sont sauvegardés
Donnez vos données
Avec le sourire
Oui donnez vos données
Ça fait tellement plaisir d'offrir

Le mouchard ne se cache plus
Désormais c’est officiel
Il a pignon sur ma rue
Et sur chacun de mes pixels
Je ne sais pas vous, moi ça me chiffonne

J’ai l’impression d’être à plusieurs
Je ne connais même pas la personne
Qui lit tout mon courrier du cœur
Je ne veux pas donner mes données
À la police et à l'armée
Je ne veux pas donner mes données
Aux finances et au budget
Je ne veux pas donner mes données
Sans même le savoir
Je veux partager, échanger

Mais c’est une autre histoire...
S’il est permis qu’on m’espionne
Chacun a ses petites pudeurs
Quand je parle à mon microphone
Je n’ai qu’un interlocuteur

S’il y a des législateurs
Ils changeront cette loi suspecte
En attendant des jours meilleurs
Moi je m’en vais noyer ma tablette
Donnez vos données
À tous ceux que vous aimez
Donnez vos données
Quand c’est vous qui choisissez
Donnez vos données
Avec le sourire
Donnez vos données
Oui là ça fait plaisir d'offrir
Vous donnez vos données...

[Ad libitum]

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Violences sexuelles — Enquête
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viol, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Politique — Parti pris
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Europe
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Littérature
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant