Affaire Guérini: comment «Monsieur frère» faisait la loi au téléphone

Par
Les écoutes téléphoniques menées par les enquêteurs en 2009 dessinent un portrait d'Alexandre Guérini, patron de plusieurs décharges dans les Bouches-du-Rhône. Il pratique l'entrisme dans les institutions pilotées par la gauche, usant et abusant de son statut de frère du président du conseil général et arrachant emplois, logements, subventions. Extraits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Patron de plusieurs décharges dans les Bouches-du-Rhône et frère du président socialiste du conseil général du département, Alexandre Guérini, en détention provisoire depuis le 2 décembre 2010, cultivait à haut niveau le mélange des genres. «Je sais que je suis écouté parce que je m'appelle Alexandre et suis le frère du président du Conseil général», a reconnu Alexandre Guérini devant les gendarmes le 30 novembre.