Dans la vallée de la Roya, la répression redouble

Par

Une vingtaine de gendarmes armés et casqués se sont rendus jeudi 19 janvier dans la ferme de Cédric Herrou, qui apporte son aide aux migrants franchissant la frontière franco-italienne. Et ce vendredi, la journaliste rédactrice en chef du mensuel L'Âge de faire a été placée en garde à vue par la police aux frontières de Menton.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La répression a passé un seuil supplémentaire contre ceux qui aident les migrants et même contre ceux qui s'intéressent à eux : ainsi que le rapporte Libération, une perquisition musclée a eu lieu jeudi 19 janvier au domicile de l'agriculteur Cédric Herrou, dans la vallée de la Roya. « Venus pour une perquisition, les gendarmes grimpent en colonne et en petites foulées sur le terrain de Cédric Herrou, raconte le journal. Quinze d’entre eux sont casqués, visières baissées, gilets pare-balles et armes à portée de main. En quelques minutes, ils écartent le photographe de Libération à l’aide d’une clef de bras (puis le mettront à terre un quart d’heure plus tard) et passent entre le tracteur, les poules et les ruches. Ils se déploient rapidement sous les oliviers avant d’encercler la maison. » Au total, cinq personnes sont embarquées, dont deux seront placées en garde à vue.