Seize victimes de violences sexuelles à l’Unef parlent

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une organisation étudiante au faîte de sa puissance, une culture « viriliste » et, pendant de longues années, le silence. Libération publie ce mardi 20 février une longue enquête sur les violences sexuelles qui ont eu cours à l’Unef entre 2007 et 2015. Seize femmes victimes déclarées de harcèlement, d’agressions sexuelles et de viols de la part de dirigeants de l’organisation étudiante témoignent.