L'académie de Strasbourg veut «rattraper» les élèves dès le CP

Par

En Alsace, tous les élèves de cours préparatoire qui ne savaient pas lire en février se verront proposer un stage de remise à niveau pendant les vacances de Pâques. De nombreux professeurs protestent contre ce qu'ils estiment être une stigmatisation inutile.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les élèves alsaciens de cours préparatoire (CP) qui, en février, ne savaient pas lire se verront proposer un stage de remise à niveau, tous les matins pendant une semaine, pendant les vacances de Pâques. Ces stages existent déjà dans toute la France, mais pour les CM1 et CM2 exclusivement. Lancés en 2008 par Xavier Darcos, alors ministre de l’éducation nationale, ils font partie du package «réforme de l’école primaire», ce grand retour aux «fondamentaux» qui a allégé les programmes pour les recentrer sur les connaissances de base.