Violences sexuelles: le grand cafouillage du gouvernement

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité entre femmes et hommes, présentera ce mercredi 21 mars en conseil des ministres le projet de loi sur les violences sexuelles et sexistes annoncé en octobre 2017. Il a été modifié au dernier moment, le gouvernement ayant finalement renoncé, après avis du Conseil d’État, à instaurer la présomption de viol en cas de relation sexuelle entre un adulte et un mineur de moins de quinze ans. Il s’agissait pourtant de l’une des mesures phares du texte, annoncée depuis plusieurs mois par le gouvernement.