Fichage génétique: la France toujours dans l’illégalité

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dix mois après sa condamnation par la justice européenne pour le caractère « disproportionné » de son Fichier national des empreintes génétiques (FNAEG), la France continue à juger des militants ayant refusé de donner leur ADN, et ce malgré un nombre croissant de relaxes prononcées par les tribunaux.