Macron estime qu'il n'y a pas de "convergence des luttes"

Par
Emmanuel Macron a estimé vendredi lors du conseil des ministres qu'il n'y avait pas de convergence des différents mouvements de protestation catégoriels, au lendemain d'une journée de mobilisation de la CGT qui tente d'unifier les mécontentements.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a estimé vendredi lors du conseil des ministres qu'il n'y avait pas de convergence des différents mouvements de protestation catégoriels, au lendemain d'une journée de mobilisation de la CGT qui tente d'unifier les mécontentements.