Intégration des immigrés: la France crée plus d’obstacles que d’opportunités

Plutôt que de faciliter la tâche aux immigrés, les pouvoirs publics leur compliquent la vie. Réalisée par des think tanks européens, l'étude Mipex publiée ce mercredi critique vertement la politique d'intégration de la France. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les immigrés sont-ils considérés par le gouvernement comme une chance pour la France ? Non, pas suffisamment. La France a-t-elle une politique d'intégration ? Non, ce serait même l'inverse. Telles sont les conclusions cinglantes d'une étude pourtant sans vocation polémique rendue publique ce mercredi 20 mai 2015. Réalisé par deux think tanks, le Migration Policy Group à Bruxelles et le Centre pour les affaires internationales (CIDOB) à Barcelone, en partenariat avec l’association France terre d’asile à Paris, l'Index sur les politiques migratoires (Mipex) compare les politiques d'intégration menées dans les États membres de l’Union européenne, ainsi que dans huit autres pays industrialisés. L'édition 2015 est la quatrième du genre. La partie consacrée à la France, publiée aujourd'hui (la consulter), n'est pas flatteuse.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal