Une crise économique violente, structurelle et profonde

Par

La crise économique qui s’ouvre après la crise sanitaire a un potentiel dévastateur en frappant notamment les services et en redéfinissant de nouvelles règles de fonctionnement du capitalisme. Le coût social s’annonce très élevé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise économique qui est née du confinement quasi mondial face à la pandémie de Covid-19 est unique à plus d’un titre. C’est une crise issue d’une décision politique (sans que l’on sache, au reste, si l’absence de confinement aurait eu des conséquences moindres), d’une violence inouïe et qui va durablement modifier la structure et le fonctionnement du capitalisme contemporain. Cette mutation aura, comme c’est toujours le cas lorsque le capitalisme « s’adapte », des conséquences sociales et sans doute politiques considérables.