Grande Bretagne: Un hôpital a abrégé la vie de plus de 450 patients sans raison

Par
Plus de 450 patients sont morts prématurément entre 1989 et 2000 dans un hôpital du sud de l'Angleterre après avoir reçu de puissants antalgiques administrés sans aucune justification médicale, est-il écrit dans un rapport indépendant qualifiant cette pratique de "mépris envers la vie humaine".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GOSPORT, Grande-Bretagne (Reuters) - Plus de 450 patients sont morts prématurément entre 1989 et 2000 dans un hôpital du sud de l'Angleterre après avoir reçu de puissants antalgiques administrés sans aucune justification médicale, est-il écrit dans un rapport indépendant qualifiant cette pratique de "mépris envers la vie humaine".