Nicolas Sarkozy face à la nouvelle colère sociale

Par

La colère et le désespoir: il n'est guère difficile d'inter- préter la cohorte des conflits récents, où, de New Fabris à Châtellerault (Vienne) jusqu'à JLG-France, dans le Lot-et-Garonne, en passant par l'usine de Nortel, à Châteaufort (Yvelines), la chronique sociale s'est brutalement durcie, sur fond de récession et d'envolée du chômage. Des conflits qui agissent comme des révélateurs: ils attestent que la «question sociale» prend, en France, une nouvelle tournure et que l'Elysée, l'ayant longtemps négligée, se trouve soudainement en porte-à-faux. Parti pris sur le maillon faible du dispositif Sarkozy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La colère et le désespoir. Il n'est guère difficile d'interpréter les conflits sociaux, où de New Fabris à Châtellerault (Vienne) jusqu'à JLG-France, dans le Lot-et-Garonne, en passant par l'usine de Nortel, à Châteaufort (Yvelines), la quiétude de l'été a soudainement été troublée par des accents de lutte de classes.