Loi sur l'immigration: une carte pluriannuelle sous haute surveillance

Par

Les députés examinent à partir de ce lundi le projet de loi réformant le droit des étrangers. Une carte pluriannuelle devrait être délivrée en échange de contrôles accrus des préfets. Concernant la politique d'enfermement, le juge des libertés interviendrait plus tôt dans la procédure, mais les déboutés du droit d'asile seraient expulsés plus facilement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que le Parlement vient d’adopter définitivement, mercredi 15 juillet, le projet de loi visant à réformer l’accueil des demandeurs d’asile, l’Assemblée nationale entame à partir de lundi 20 juillet l’examen du projet de loi réorganisant l’entrée et le séjour des étrangers en France,  évoqué dès les premières heures du quinquennat de François Hollande. Malgré plus de trois ans d'attente, le texte ne semble pas de nature à effacer les effets d'une décennie de durcissements successifs en matière de regroupement familial, de rétention ou encore d'intégration.