Clay contre Tapie : la revanche

Par

Bernard Tapie s'est refait une santé financière, mais il ne veut pas payer les 34 000 euros (10 000 pour préjudice moral, et 24 000 pour frais de justice) qu'il a été condamné à payer au professeur de droit Thomas Clay pour « procédure abusive », selon un jugement de la XVIIe chambre correctionnelle de Paris du 2 décembre 2011. Il a donc fait appel.

La cour d'appel de Paris a examiné l'affaire ce jeudi après-midi, seuls les avocats ayant la parole, et a mis sa décision en délibéré au 25 octobre prochain.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Bernard Tapie s'est refait une santé financière, mais il ne veut pas payer les 34 000 euros (10 000 pour préjudice moral, et 24 000 pour frais de justice) qu'il a été condamné à payer au professeur de droit Thomas Clay pour « procédure abusive », selon un jugement de la XVIIe chambre correctionnelle de Paris du 2 décembre 2011 (lire ici).

Initialement, Bernard Tapie avait, après une interview qui lui avait déplu, engagé une procédure en diffamation contre le professeur de droit et Le Nouvel Observateur, auxquels il demandait 150 000 euros de dommages et intérêts, avant de se désister au dernier moment. Thomas Clay s'était retourné contre Tapie pour « procédure abusive », et avait obtenu gain de cause en première instance.

Bernard Tapie ayant fait appel, la cour d'appel de Paris a examiné l'affaire ce jeudi après-midi. Seuls les avocats ont eu la parole. La décision a été mise en délibéré au 25 octobre prochain.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

La cour d'appel de Paris a finalement confirmé le jugement le 25 octobre, sauf en ce qui concerne les dommages et intérêts, et a débouté Thomas Clay de l'ensemble de ses demandes, a dit le président à l'audience, sans plus de précisions.