Doctorat usurpé: Cambadélis s’enferre dans ses mensonges

Par

Jean-Christophe Cambadélis dit organiser une opération de « transparence » en dévoilant certains documents de son cursus universitaire. Mais involontairement, il confirme nos informations : il n'indique pas s'il a obtenu un DEUG ; il révèle qu'il a obtenu deux dispenses pour la licence et la maîtrise ; et il refuse de préciser quel a été son mémoire de DEA.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la suite de la publication sur Mediapart des bonnes feuilles de mon livre À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient (Lire Les diplômes usurpés de Jean-Christophe Cambadélis) établissant que Jean-Christophe Cambadélis avait fraudé la loi pour s’inscrire dans la filière d’un doctorat de 3e cycle de sociologie, le premier secrétaire du parti socialiste a cherché à réfuter nos informations. D’abord en publiant mercredi soir un communiqué de démenti. Puis en prétendant faire la « transparence » sur ses diplômes et en mettant en ligne sur son blog personnel certains documents retraçant son parcours universitaire.