"Peut-être" une part d'orgueil au gouvernement, dit Philippe

Par
Dix jours après les propos tenus par Gérard Collomb sur un certain "manque d'humilité" du gouvernement, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué jeudi une possible "part d'orgueil" inhérente selon lui à toute personne exerçant des responsabilités, estimant que c'était une "réaction humaine".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Dix jours après les propos tenus par Gérard Collomb sur un certain "manque d'humilité" du gouvernement, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué jeudi une possible "part d'orgueil" inhérente selon lui à toute personne exerçant des responsabilités, estimant que c'était une "réaction humaine".