Contre des ateliers de « désobéissance civile », le préfet de la Vienne dégaine la loi « séparatisme »

Jean-Marie Girier, ex-directeur de campagne de Macron, a demandé à la ville de Poitiers de retirer une partie de la subvention accordée à une association de défense de l’environnement. Motif ? Ses ateliers de désobéissance civile ne respecteraient pas le « contrat d’engagement républicain » imposé aux associations depuis la loi de 2021. Gérald Darmanin assure le  soutenir « parfaitement ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« C’était une très belle réussite », se félicite Christiane Queyreix, co-organisatrice du Village des alternatives qui s’est tenu à Poitiers (Vienne), le week-end dernier, malgré l’opposition du préfet qui réclame l’annulation des subventions municipales à l’événement en raison de la présence « d’ateliers de désobéissance civile ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal