«Mouillage» du lait, recyclage de fromages souillés: les recettes secrètes de Lactalis

Par Disclose
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Et vive les lanceurs d'alertes, le futur d'une vrai démocratie.

Exact. 

Mais "vider" Lactalis, c'est mieux !     wink

 

Je  vous recommande un documentaire belge sur le thème de la guerre du lait "Il a plu sur le grand paysage"

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/38353

 

 

""" Boycottons ... Mais ce n'est pas dans les mœurs des Français hélas."""

Ça commence à venir !  CDT.

victoria, 

Merci. J'essaierai de voir, d'autant que je sais qui est Andrien. 

Il en existe d'autres. Exemple en docu-fiction : "Chronique des années tristes" (pas visible en YT). 

Boycotter le lait et les produits laitiers c'est facile !

condensateur scientifique

Faut le dire vite...

Mdp ne peut se targuer d'être l'unique enquêteur sur les dérives de Lactalis:c'était l'un des sujet de complément d'enquête de France 2

Au précédent article j'étais parti pour boycotter moi aussi, mais en vue du second article ou il est expliqué qu'ils nous refilent de la merde et qu'ils le font sciemment, je crois que je vais purement et simplement m'abstenir de consommer leurs produits ; de façon directe et indirecte.

Achetons du fromage fermier, fromage fabriqué exclusivement à partir du lait produit à la ferme !

Vous n'y pensez pas !

C'est plein de petites bêtes nocives, aucune sécurité alimentaire ! Beurk

Bon, je plaisante :-)

Mais malheureusement, les "normes" forcé de nombreux petits producteurs de pépites fromagères au lait cru à raccrocher.

Pour ma part, je ne mange plus que du fromage de chèvre bio acheté directement au producteur, mais ce n'est malheureusement pas possible pour des millions de français.

Mais une chose est certaine, les français mangent beaucoup trop de fromage ! Mais c'est un autre débat, comme le fait que le lait de vache, surtout dans les quantité que nous en consommons, est loin d'être bon pour notre santé, à part la santé de la fortune de la famille Besnier.

@ Joël et à tous le monde, allez donc par curiosité (saine curiosité) voir LACTALIS sur le site de Wikipédia !  Édifiant !

LE MEILLEUR DU MARCHE

Venez en Auvergne ! Ici on fait la queue chez le fromager :-)

bonjour,

Certes, certains (voire beaucoup) nous abreuvent du "client moyen" qui "demande" du tout prêt, avec moins de gout, moins d'épices.... Mais est ce bien vrai ?

J'ai toujours douté de l'objectivité de cette définition du "client moyen" et je trouve désormais quelques confirmations avec par exemple l'apparition de Semoule aux épices, de sardine au piment, et toutes les préparation mettant en avant le piment d'espelette ainsi que le succès du Comté (qui s'est auto imposé 6 mois d'affinage....et est reconnu par la clientèle)

Tout n'est donc pas perdu et attention à ces ambassadeurs des "clients moyen" qui sont souvent interressés voire impliqués dans l'industrialisation alimentaire.

cordialement

 

La réalité c'est quil y n'y a JAMAIS de problème sanitaire avec les petits producteurs.

Les gros problèmes sanitaires sont créés par l'écran "lait pasteurisé" dont les industriels croient qu'il va les protéger de TOUTES leurs négligences, volontaires, génératrices de profits.

De toutes façons, il faudrait être particulièrement niais ou aveuglé par la publicité pour croire, ne fut-ce qu'un instant, que la finalité d'une industrie agroalimentaire quelconque est de proposer de BONS PRODUITS.

Leur unique but c'est de distribuer de monstrueux DIVIDENDES aux hyperriches qui les financent. Et comme ce sont les mêmes qui financent les labos, ils n'ont pas vraiment intérêt à vendre des aliments sains, n'est-ce ce pas ?

 

 

Une bonne gestion politique consisterait donc à interdire tout fromage industriel et à promouvoir les vrais fromages du terroir.

Consommateurs et éleveurs-producteurs auraient tout à y gagner, et les hyperriches ne seraient pas à la rue pour autant.

 

Aycun déchet chez Lactalis !
Résultat :
Président (et principal actionnaire) de Lactalis : Emmanuel Besnier, dont la fortune est estimée entre 10 et 15 milliards d'euros. (Wikipedia)
Il n'y a pas de petits profits

 

Où le trouve-t-on ce camembert Jort   ?

 

En effet, du fromage au lait cru, au moins, on sait ce qu'on mange. Et pour le goût, il n'y a pas photo.

Ils pourront toujours inventer des rustiques et autres foutages de gueule.

Achetons du camembert au lait cru et sauvons les producteurs...

L’emblématique fromage moulé à la louche pourrait bientôt être fabriqué avec du lait pasteurisé. Une victoire pour l’industrie agroalimentaire, un risque fatal pour les fermiers et les consommateurs.

Le problème vient aussi de la puissance commerciale de ces groupes qui inondent le marché de pubs toutes plus alléchantes les unes que les autres.

Comme la vache qui rit  pour attirer les gosses par exemple : Ici

Les gens s'y laissent prendre et les petits producteurs ne peuvent pas rivaliser.

Si la pub était mieux encadrée avec des interdictions ou des autorisations publicitaires graduées selon la qualité du produit, les gens seraient probablement moins attirés par la malbouffe...

Idem pour les têtes de gondoles dans les magasins.

Interdire purement et simplement tout ce qui est dégueulasse d'y figurer.

Ce serait déjà un début.

Ce qui m'énerve aussi c'est que tout le monde parle du bio comme si c'était un truc extra terrestre.

D'ailleurs, certaines personnes n'achètent pas de bio car c'est synonyme de prix élevé et quand on n'a pas de pognon, c'est la merde et on fuit ces produits.

Résultat : on obtient l'effet inverse de celui escompté.

Pourtant, jadis, pratiquement tous les produits étaient bio et ils n'étaient pas à des prix exorbitants.

Pourquoi sont-ils devenus si chers ?

N'est-ce pas plutôt parce que les gens sont de plus en plus pauvres et que désormais on fait des comparaisons de prix avec les merdes mises en rayon ?

Avant, on prenait juste un petit bout de fromage à la fin du repas. Ça suffisait pour notre plaisir gustatif et pour notre équilibre alimentaire.

Aujourd'hui, avec les fromages de merde, on s'enfile pratiquement la moitié du claquos pour rien et le plaisir n'est même pas là.

Et c'est pareil pour toute la bouffe pas chère.

Alors, pour qu'il y ait une chance que les gens changent leur comportement alimentaire, voici une solution :

Au lieu d'afficher en gros qu'un produit est bio, il vaut mieux ne rien mettre.

Par contre sur les produits qui ne sont pas "bio" il faut afficher en énorme qu'ils sont frelatés et bourrés de pesticides.

Dans le style :

Attention !

Ce produit a été fabriqué avec des composants chimiques et des ingrédients qui ne sont pas naturels.

Vous achetez ce produit à vos risques et périls

@Victoria...Le camembert Jort , vous devriez le trouver chez un véritable crémier ayant pignon sur rue, ou chez des crémiers de marchés...de qualité !

tkt en finistère aussi

De fait, Jort c'est Lactalis comme semble le confirmer ce site : https://www.fromagesetchefs.fr/fromagerie/fromagerie-de-jort/

Mais pas plus facile pour les salariés-parents qui manquent de temps pour aller sur les marchés pendant la journée.

Et sans oublier tous les ménages appauvris,obligés d'acheter au moins cher,des produits de plus en plus malsains dans les hard-discounts.

A conseiller,l'émission de France 5 en replay:"Meaux de Ventre.çà va mieux Docteur"touchant 1 Français sur 2

  • Nouveau
  • 20/10/2020 18:39
  • Par

Subway (Luc BESSON, 1985) - Commissaire Gesberg (Galabru) : "Police, menottes, prison !" © BenDesorden

Boycott !

Vu de Belgique:

Bonne idée.

Un début de réponse ici https://www.linfodurable.fr/conso/faut-il-boycotter-lactalis-1642 mais je ne suis pas sûr que ce soit à jour. En revanche, le conseil donné par la source, lui, vaut toujours ! 

Voici le lien vers la campagne de boycott de Lactalis sue le site de I-Boycott.org.

Il manque quelques marques sur cette photo. Lactalis a aussi racheté toutes les fromageries Étoile, dont Étoile du Vercors.

N'oublions pas non plus qu'Emmanuel Besnier et Lactalis n'ont pas eu le moindre scrupule il y a quelques années de vendre du lait infantile contaminé à la salmonelle. Après la découverte du scandale, nombreuses sont les chaines de grandes surfaces qui ont continué à écouler leurs stocks malgré les ordres ministériels de rappel des produits.

Voilà qui devrait mette la puce à l'oreille du consommateur et lui faire comprendre ce que sont réellement les marques et leurs distributeurs. Pour ma part, je n'achète plus rien d'industriel depuis longtemps tout comme je ne mets plus les pieds en grande surface depuis aussi longtemps.

Bon appétit ! Et ben voilà enfin une entreprise écologique qui recycle tout, contents ceux qui mangent les petits pots de dessert Lactalis.

il paraît qu'une personne sur 2 aurait mal au ventre.Il faudrait peut être recouper les statistiques avec les consommateurs des produits Lactalis ...il y a peut être une relation de cause à effet.

  • Nouveau
  • 20/10/2020 20:05
  • Par

Si Lactalis en est là c'est qu'il y a une demande ? cette demande vient de qui ? du con-sommateurs ? je me trompe ?

Il y a bien longtemps que je boycotte les produits industriels de merde , je ne bouffe plus je mange !

Mais je pense que pour certain les petits producteurs ils n'en ont rien à fou... vive la bouffe :

obésité , maladies cardiovasculaires , ect ... vive la sécu et les labos ...

Voir mon commentaire ci-dessus sur la standardisation et la réduction d'intensité des goûts demandée par les consommateurs depuis les 1990's

Effectivement. C'est facile d'accuser les consommateurs, mais faut voir le matraquage publicitaire subit depuis la naissance et aussi l'invisibilité des offres avec peu ou pas d'équipe marketing.

 Mauvais produits mais belle evasion fiscale bien ficelée.

le consommateur ne verrait-il pas plus loin que le bout de son nez ... de sa télé ... c'est ce qui est grave ...
Tout à fait d'accord

"recyclage de fromages souillés:" Pourquoi autant de camemberts tombent au sol...? 

Allez bosser à la chaine, vous comprendrez.

Ce qui est délicieux, c'est que les employés respectent bien les procédures délictueuses, et se contentent de les dénoncer seulement le jour où on les met à la porte !

Mais, mec, ça fait 20 ans que tu fabriques et que tu nous vends de la merde !

À propos de Président, je trouve quand même étonnant que Médiapart ne consacre même pas un article aux couleuvres avalées et aux fraudes couvertes par le Conseil Constitutionnel lors de l'élection du Président de la République en 1995.

Ces faits ont été révélés par France Info après l'ouverture des archives du dit Conseil, 25 ans après les faits.

Et l'on s'étonnera que les Français doutent de l'effet de leur vote, ceci après la trahison du résultat du référendum de 2005 sur la Constitution européenne.

Les tricheurs sont partout.

 

 

 

Pas cher a dit Michel Édouard.

Et le mytheux-rance a dit continue.

Et les consommateurs ont dit bravo.

Et ils ont acheté.

Je serais curieux de savoir ce qu'est ce permeat plus riche en protéines et bcp moins cher et comment il est obtenu ?  Merci

C’est la partie qui sort de l’autre côté du filtre quand vous filtrez le lait ou le lactosérum ou tout liquide en général. 

Ça explique les histoires de lait pour bébé contaminé d'il y a quelques années... Et les problèmes de traçabilité qu'ils avaient eu à l'époque...

  • Nouveau
  • 21/10/2020 00:09
  • Par

en Chine, il y a eu le scandale (il faut le faire en Chine) du lait avec une résine toxique;

en France, la cancoillotte serait un résidu de rinçage de cuves, m'a t'on dit, et cela serait bon;

personnellement, je ne consomme que du beurre et les qualités peuvent varier.

mais pourquoi cette folie de rayons délirants de produits falsifiés chimiquement

comment le consommateur en est arrivé à acheter une crème industrielle ingérable par la bouche, qui ne vaut pas mieux (certes beaucoup moins onéreuse) qu'une crème pour la peau ???

intoxication publicitaire ?

voulons nous de lactalis pour ses bas prix ???

  • Nouveau
  • 21/10/2020 05:25
  • Par

Vous avez tort de vous offusquer! Ils sont complètement associés à la mondialisation heureuse, baisse des salaires , importation de main d'oeuvre, travailleurs détachés, suppression des taxes douanières et .. bouffe de merde!

Une seule solution radicale : ne jamais acheter du lait et fromages industriels mais seulement artisanal et à la ferme ou à des distributeurs de ces produits sur les marchés.

 

Certes. Par contre il reste compliqué de trouver de bons fromages (artisanaux) bio. Nos producteurs laitiers restent accros aux antibios préventifs et touti quantité... Même en pays de moyenne montagne.

Aucun problème pour en trouver en Auvergne sur les marchés ou dans les fermes !

Et si la traçabilité était corrélée aux taux de disfonctionnement ?  Selon la règle de recherche de la qualité :  80 %  de défauts provienne de 20 %  de causes. Lister les défauts statistiquement c'est ouvrir les yeux sur la réalité des points à résoudre prioritairement.
La traçabilité institutionnalisée c'est la bureaucratisation qui nourrit le système de contrôle qui se drape dans l'étendard de la sécurité.

  • Nouveau
  • 21/10/2020 08:51
  • Par

Sachez que les AOP , qui , au début garantissaient des produits non industriels , il s'agissait de petits producteurs qui ne fournissaient pas leur lait aux industriels , ont été rachetés par LACTALIS. 

Donc l'appellation AOP n'a plus lieu d'être.

ISIGNY  , basé à Vire dans le Calvados , fabrique encore des produits qui font appel aux petits distributeurs de lait et ne sont pas industrialisés. Au cour de la visite de l'entreprise , ils font part de leurs difficultés à échapper à LACTALIS.

Cela dit , il faut savoir que , pour pouvoir distribuer leurs produits dans la grande distribution , les entreprises comme ISIGNY sont asphyxiées par cette grande distribution.

j'ai choisi d'arrêter d'acheter les produits de lactalis il y a plus de 20 ans, quand le Canard Enchainé avait révélé les mêmes faits  (mouillage, réintégration de bactéries dans le lait car trop stérilisé).
Je m'en félicite encore!
Et au nombre des marque du groupe, Parmalat! Voilà un nom qui fleur bon l'honnêteté...

A moins d'être amnésique ou complètement stupide, acheter des produits lactalis c'est chercher le bâton pour se faire battre...

 

Bravo pour toutes ces enquêtes. Beurk ! plus de fromage industriel au menu et finie la vache qui rigole qui fait partie de mes souvenirs de piques-niques avec  mon père. 

Le Président s'en prend plein la poire, encore. Mais la persistance des autorisations des usines Lactalis par les préfets, donc par le gouvernement, est une mise en danger de la vie d'autrui permanente. 

  • Nouveau
  • 21/10/2020 10:33
  • Par

Est ce difficile de faire au moins son fromage blanc ou ses yaourts soi meme pour ceux qui ont un peu de temps?Boycott bien sur

Faut du lait pour ça. Mais sinon, c'est facile oui, avec une yaourtière. ça prend 5 min (et 8 h de "cuisson")

même pas besoin d'une yaourtière, (encombrement + électricité) un thermomètre suffit (qui va jusqu'à 110° pour si jamais vous oubliez le lait et qu'il bout) : si le lait est cru, le chauffer à 80° et faire redescendre à 48°C. Dans un bocal, ajouter une cuillère à café rase d'un autre yaourt et qq cuillères de ce lait tiède, mélanger et verser  dans les 3l de lait ou de "lait de soja"que vous venez de chauffer (à la ferme je mettais 1 cuillère à soupe pour 20l de lait) bien remuer et mettre en pot (de confiture vide), bien fermer. Le tout dans un sac et hop, sous la couette ou une couverture. 8h plus tard vous avez du yaourt.
s'il fait frais chez vous en hivers, 50°C,

Idem pour le lait de brebis avec un résultat plus compact. pour le lait de chèvre, 45°C. mais vous aurez plutôt du yaourt à boire, c'est liquide. A moins de laisser l'eau s’évaporer longtemps à feu doux avant de mettre le ferment.

le lait UHT ne convient pas et en plus ça soit être du Lactalis!

Je fais souvent des yaourts avec une yaourtière ancienne LACTALIA ;pots en verre et enceinte en alu:lait bouilli ,puis ensemencement à 58 degrés de chaque pot,mesurables avec un thermomètre à yaourts vendu en pharmacie.Couvrir et attendre 12h ou +.

sous quelles marques sont commercialisés les produits lactalis ?

Les voici. Il y a aussi tous les produits des fromageries de l'Étoile que Lactalis a racheté et qui ne figurent pas sur la photo :

Marques Lactalis © I-Boycott.org Marques Lactalis © I-Boycott.org

  • Nouveau
  • 21/10/2020 12:34
  • Par

Je pense que je vais arrêter de lire des commentaires des articles de Médiapart sur la bouffe parce que j'en ai un peu marre de lire du mépris de classe à propos des gens qui achète la dite bouffe.

D'ailleurs, petite citation utile :

"On a enfermé les classes populaires et moyennes dans un modèle de consommation massive de bouffe industrielle de mauvaise qualité et on ne va pas les s'en sortir juste en leur faisant un petit discours moralisateur." (Usul)

  • Nouveau
  • 21/10/2020 13:35
  • Par

«  ce qu’on donnait aux cochons à l’époque on le met dans des petits pots »:

Il faudra revenir et sur l’industrie alimentaire et sur la culture industrielle l’une et l’autre responsables de la mal bouffe  avec de graves conséquences sur la santé des personnes et de la destruction de la biodiversité.

  • Nouveau
  • 21/10/2020 14:18
  • Par

Si la répression des fraudes avait les moyens d'analyser plus de produits, c'est le genre de choses qu'ils pourraient probablement détecter directement du rayon de supermarché.

Idem il y aurait probablement moins de grosse fiscale si le fisc avait les moyens de faire son travail et s'attaquer aux cas de fraude fiscale complexe des très riches.

Deux choses qui demanderait peu d'argent par rapport aux enjeux (et qui serait probablement même très rentable dans le second cas). Donc encore une fois le problème c'est les politiques...

Au contraire,Lactalis reçoit ,a reçu, de grosses subventions "pour l'environnement"sans aucune vérification!Voir en replay l"émission "envoyé spécial"plus complète que cet article sur les fraudes des usines Lactalis concernant le traitement des déchets d'eaux usées(contenant jusqu'à 30 produits chimiques dangereux):ni rattachement à des stations d'épuration existantes,ni construction de station rattachée aux usines...pollution,nappe de poissons morts,plainte des assos de pêcheurs,amendes dérisoires de qq dizaines de milliers d'euros.....

 Les consommateurs,du nouveau-né aux P A fragiles,sont pris pour des vaches.......à fric!

La financiarisation de l'économie mondiale, au détriment systématique des intérêts des populations, notamment les plus fragiles est indigne. Au XXIe siècle, cet entêtement égoïste a créé des  situations inadmissibles et révoltantes !  

Les paradis fiscaux détiendraient environ 30 000 milliards de dépôts sous des formes diverses !

Les capacités pour les grands groupes internationaux et les particuliers fortunés d'échapper au fisc se sont accentuées depuis des décennies. La France seule a proposé au cours de cette période pas moins de 450 niches fiscales, conservées alors que l'on nous rappelait sans cesse que les "caisses étaient vides".

Pour prendre conscience de cette financiarisation sauvage des économies, il suffit de consulter les courbes d'évolution des principaux marchés boursiers : Dow Jones, NASDAQ, CAC 40 ...  flambées  historiques alors que les directives européennes imposaient aux gouvernements nationaux des mesures d'austérité hors de touts les règles d'équilibres socio-économiques indispensables au maintien du bien vivre ensemble.

https://www.boursier.com/indices/graphiques/nasdaq-composite-XC0009694271,US.html - (cliquer sur "max" et sur les autres graphiques).

L'épidémie de Covid-19 a entraîné une volte-face en matière de consignes budgétaires totalement opportuniste : business oblige ! La conclusion évidente devrait être que les directives européennes passées étaient totalement idéologiques et dangereuses. Les très nombreuses fragilités dans de nombreux approvisionnements (médicaments, équipements des hôpitaux, alimentation, textiles, matières premières sensibles, téléphonie, automobile ...etc, en sont la preuve ! 

 

 

Merci de diffuser Disclose!!!

  • Nouveau
  • 23/10/2020 13:06
  • Par

Il faut démanteler Lactalis, vu que cette entité est tellement énorme qu'elle n'en a rien à foutre de frauder et de se faire serrer pour ces fraudes.

séduit par l'article, j'ai voulu soutenir financièrement Disclose. Pour cela, on doit donner sans savoir comment ces informations seront utilisées:

- son numéro de téléphone

- son adresse électronique

Il faut aussi avoir accepté des CGU dont le caractère est franchement léonin, dans lesquelles Disclose ne s'engage à rien.

J'ai refermé ma bourse.

 

What do you want to do ?

New mailCopy

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Les auteurs de l’enquête, à consulter ici sur le site de Disclose, sont Mathias Destal, Marianne Kerfriden, Inès Léraud et Geoffrey Livolsi.

Disclose est un média d’investigation, à but non lucratif, entièrement financé par le don. Des équipes de journalistes mènent des enquêtes pendant plusieurs mois, puis publient leurs sujets sur un site en accès libre et avec des médias partenaires. Objectif : maximiser l’impact des révélations et soutenir le droit à l’information des citoyens.