L’insurrection en temps de pandémie: l’exemple de 1832

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Pas si décalé que cela : il suffit d'une étincelle ! 

"Le choléra, lui, va s’apaiser à partir de septembre 1832, mais il ne disparaîtra pas et reviendra régulièrement, par vagues, tout au long du XIXe siècle. La maladie est encore présente de nos jours dans les pays en développement."

Ben voyons !

https://www.google.com/search?q=%C3%A9pid%C3%A9mie+chol%C3%A9ra+naples&oq=chol%C3%A9ra+naples&aqs=chrome.2.69i57j0i22i30l2.13855j0j4&client=ms-android-huawei-rev1&sourceid=chrome-mobile&ie=UTF-8

J'y étais... 

Elle est où ta pandémie médiapart. Tu soutiens le gouvernement en incitant à la guerre civile seule option pour sauver le soldat MACRON

Hors de question qu'on se laisse faire !

Les Canuts - Leny Escudero © Patrick35

 l 'index    pointé   avec  l'inscription  " l'éloquence  " de cette statue à l'effigie de cet homme avisé , il faudrait le comparer à celui de Mélenchon , l'oracle contemporain.

Petit retour en arrière sur l'arrivée au pouvoir de Louis-Philippe à la suite des Trois Glorieuses (27, 28 et 29 Juillet 1830) :

le 30 juillet, députés et journalistes entrent en scène pour récupérer la révolution populaire au profit de la bourgeoisie. Après quelques jours d’hésitation entre république et solution orléaniste, la monarchie de Juillet est finalement instituée. La bourgeoisie parisienne dame le pion aux républicains désorganisés.

L'histoire ne repasse pas les plats dit-on. A méditer...

C'est le probleme du peuple , il manque de confiance en lui .Faut dire que ça aide pas quand tu entends a longueur de temps que t'es un moins que rien , ça laisse des traces . Vous êtes magnifiques , la révolution de 89 c'est vous ! Le phare du monde ça a été vous !

et ça va nous coûter une fortune
je m'étouffe en pensant à ce pognon de dingue... mais heureusement il suffit de traverser la rue car du boulot y en a

Hum ... il siphonne hein ? la stratégie de Nico il l'a porte avec plus de fermeté , Lepen va se retrouver a poil . Sauf qu'il se trompe entre les électeurs de Lepen et Macron,il y a 25 éborgnés , 5 mains arrachées , des milliers de fracassés , car les électeurs de Lepen étaient en gilets jaunes  ,l'autre partie était des abstentionnistes  lesquels j'espère on bien compris que Lepen aurait agit de la meme manière que Macron dans les mêmes circonstances , la chance de Lepen c'est qu'elle a pas participé au massacre .Les abstentionnistes , elle est là la victoire .

je ne suis pas matheux , enfin je sais compter 70% de la population soutient les gilets jaunes , l'électorat de Macron c'est 17% celui de Lepen c'est 20 % si la statistique est juste il y aurait donc eu 7% de lepeniste dans le mouvement , parce que il est évident que les <macroniste n'étaient pas là , donc tout les reste , c'est tout les partis confondus  CQFD ? Meme les gens de droite molle ? OH le boulevard !

je crois que Macron se représentera pour se préserver  momentanément  , a des  affaires de plainte  , genre  les  décès de soignants  ,  qui l'attendent ,entre autres  pour le moment , mais je pense qu'il serait bien passé à autre chose , il a donné  le maximum de son potentiel , pas trop compliqué , il aide les copains et les coquins , il me fait penser à un fusible déjà vieilli.

Mélenchon ? Il a la médaille miraculeuse ? Qu'il soit béni entre tous.

un nom ,donné moi un nom d'un politique qui lui arrive a la cheville . c'est tout , un nom

Bah, mon nom peut être une alternative à celui de Mélenchon. Je ne suis pas  aussi médiatiquement connu que lui, mais je suis aussi une lumière qui pointe dans la nuit. Mais bon, personne ne venant me chercher, je ne dois être qu'un terne plafonnier incapable d'éclairer la sombre cave de ceux qui rêvent encore d'un pouvoir personnifié. Comme aujourd'hui, donc, mais seulement avec Mélenchon à la place de Macron. Libre à vous d'espérer un nouvel empereur.

Si il tient pas ses engagement , il sera le premier empereur guillotiné !

https://clio-cr.clionautes.org/lhomme-providentiel-un-mythe-politique-en-republique-de-thiers-a-de-gaulle.html

Jean-Claude Machin, le militant inconnu. A défaut d'un autoproclamé démocrate, le peuple aux commandes.

"un nom ,donné moi un nom d'un politique qui lui arrive a la cheville . c'est tout , un nom"

Comme déjà dit ici et suivant les inévitables résultats sondagiers à venir, mais aussi ceux des impérieuses négociations inter-partis de gauche, au cas donc où JLM serait clairement en position de perdre en 2022 : Arnaud Montebourg.
Mais c'est bien parce que vous demandez un nom de canasson : moi j'ai déjà choisi pour y aller groupés en équipe, par exemple avec le canasson tiré au sort à la fin parmi une équipe trans-partis de ministrables futurs ministres.
Après on peut discuter sans fin du "scénario idéal" mais l'idée de base c'est que définir un truc efficace pour une fois, ce ne serait pas idiot...

Si le cœur vous en dit : https://blogs.mediapart.fr/edition/2022-pour-une-equipe

J'espère que tout le monde discute haut et fort dans "2022 vraiment en commun" et autres annonces médiatiques et que ça va donner quelque chose de carré !!

Je vote Gilles!

Ben oui, le programme est bon ! Le problème c est melechon qui se croit encore le seul capable d y arriver...

alors qu ils sont nombreux les "gens" capables de personifier u  tel programme a gauche, et surtout que le but d une nouvelle constitution avec une constituante tirée au moins en partie au sort c est d arrêter la person.ification du pouvoir et la course personnelle a celui-ci, qui ne nous amène que des dirigeants avec des petits problemes de personnalité...

L'épargne populaire et en cela potentiellement solidaire constitue le budget de toute insurrection, de toute ''colère qui raison''. Le crédit et les échéances de fin de mois qu'il charrie en sont de fait son empêchement même.

elle est où l'épargne populaire , moi j'ai un trou au Fond de mon jardin , et je suis prêt .

 

Elle s'appelait Adelita , c'etait l'idole de l'armée de Villa , Pancho villa , des trains blindés portaient son nom pour son plaisir sautait des ponts ....Et a la fin on l'a retrouvé dans la sierra étranglant un trafiquant d'armes ....A moins qu'elle ai été trans , elle non plus n'avait pas de roubignoles .. Bon j'aurais pu en choisir une réelle , mais elle je l'adore .

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Mais on doit au capitalisme sa constance , il nous vendra les armes dont nous avons besoin pour le tuer .D'ailleurs , dès maintenant vous pouvez vous inscrire dans un stand de tir , vous , tout le monde ,apprendre le maniement des armes .Et vous avez droit je crois a trois ou quatre armes , et des munitions . Vous pouvez acheter une 300 magnum avec un permis de chasse , 7 mm magnum , Riot gun etc etc capacité de magasin réduite certes , mais plus puissante en pénétration que certains  calibres de l'armée .Le 223 ou 222 qui sont la meme chose c'est du 5,56 l'équivalent du 22 lr en diamètre ,est un drôle de calibre , moi perso j'aime pas, trop pénétrant pas assez de dégâts dans la cible d'ou un besoin de plusieurs impacts ou une précision imparable . Sur un cochon qui courre , chaud de faire mouche .La 300 elle , déchire tout sur son passage , vous avez des petits bouts d'os qui partent dans tout les sens dans le corps . Le 5,56 traverse , on dirait une perceuse , net propre . C'est sur en combat rapproché je vous conseil le douze a chevrotine , meme sous un stress important , un cochon qui vous charge par exemple , très difficile de le louper , faut vraiment se faire dessus . Chasseurs du monde entier donnez vous la  main .

Merci pour ces belles pages d'histoire qui sortent des sentiers battus. On enseigne aux enfants que le régime de Louis Philippe est libéral. On oublie Gavroche et Enjolras.

On peut observer aussi que cette épidémie de choléra était déjà un effet de la mondialisation.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

On va finir comme les mexicains "E viva la muerte!"

Et moi qui croyais que seuls les franquistes clamaient ce Vive la mort suivi d’un À bas l’intelligence du même niveau à la gueule d’Unamuno en pleine université de Salamanque en 1936. Gaffe à la façon dont vous sourcez vos citations, tout de même, camarade...

Il est temps de donner raison à la ''colère qui a tort'' afin qu'elle puisse devenir une ''colère qui a raison'' !

C'est une excellente idée que de nous donner à lire de notre histoire afin de comprendre ce que nous sommes et ce que nous pouvons mettre en oeuvre aujourd'hui.

Tout cela pourrait donner des idées à ceux qui n'en n'ont pas...

" méthode qui sera utilisée par la République elle-même, avec beaucoup plus de violence après juin 1848 et mai 1871. Comme le dira un Louis-Philippe amer depuis son exil anglais en 1848 : « La République a de la chance, elle peut tirer sur le peuple, elle. » "

Comme la prophétie de Bakounine, prévoyant le système marxiste comme encore pire que celui censé être remplacé.

 Tout cet "argent" détournépour financer des "vacances" de "luxe" chez un voyou corse ou "investir" dans des "montagnes" d'"or", des "banques" aux bermudes, les cours de monsanto ou les jo24. Et si l'"argent" n'était plus que cela, depuis 1492 ? Un artifice, un "discours", une "grammaire" du pillage et de la prédation ?

1 - au moment où l'épargne - ces salopards volent la BPCE - devrait être employée non pas à nourrir la bulle financière mais au contraire à la résorber dans des activités utiles au Bien commun.

Une "grammaire" fondée sur la "vérité" "comptable" des opérations de calcul élémentaire. Ou quand "2+2=4" devient in fine le seul argument, un redoutable biais cognitif, le plus redoutable des outils de sidération ? À relier à l'instruction ? Et si l'apprentissage forcé des populations au "calcul" - "lire, écrire, compter" - n'était pas au coeur de l'endoctrinement de la capitalo-dictature prédatrice ? Question, intuition.

https://journals.openedition.org/sdt/26750/Les normes comptables comme institution du capitalisme. Une analyse du passage aux normes IFRS en Europe à partir de 2005 Accounting standards as an institution of capitalism. An analysis of the transition to IFRS in Europe from 2005 Eve Chiapello

Article intéressant sur la toxoplasmose dans Science et Avenir: le toxoplasme modifie l'épigénétique de l'ADN, en inhibant ou libérant l'expression individuelle de chaque gène. Ces modifications, héréditaires, peuvent atteindre le foetus: micro-encéphalie, hydrocéphalie...

Et si l'infection du pays par le "2+2=4" du joffrin1 de base n'avait pas le même effet ? Pourquoi ne pas tenter une expérience de société où additionner et multiplier serait interdit ? Un livre de sciences fiction sur ce thème ?

1 - Libération

Un vaccin à la RN me fait peur...

Pardon. Je me suis un peu trompé d'article. Mes délires concernaient plus spécifiquement l'article de Laurent Mauduit sur Natixis. Disons que l'article de Laurent donne la toile de fond aux scènes que rappelle ici Romaric. Voilà pourquoi la "bourgeoisie" réprime: des "vacances" chez des voyous corses grâce au vol et la rente "monsanto", un atroce édifice sur Fourvière, à Marseille ou la Butte Montmartre pour fêter ça...

"Les mathématiques sont la poësie de lepen-attali-macron1" villani.

Je vous suis à 150% et me demande pourquoi les annonces médiatiques plus ou moins "PS compatibles" comme "2022 en commun" et autres fixent des rendez-vous de communication publique aussi lointains ("en janvier", "avant l'été 2021"...) ! Ils devraient au contraire battre le fer et communiquer dès maintenant, et sur leurs dissensions, et en direction des Français.

Merci. Je me sens un peu moins seul, avec quelques abonnées et abonnés, pour exprimer mes vives inquiétudes qui concernent la situation d'aujourd'hui, et pas seulement celle d'hier, en 1832, ou de demain, vers 2022. Mon rêve serait que Romaric Godin nous donne son point de vue sur cette approche des choses. Mais qu'il se rassure : rien de grave s'il ne répond pas.

Combien d’années devrons nous écrire «l’insurrection qui tarde »?

Au sein de la population française, sa présidentiabilité suscite également le doute, et reste l'un de ses points faibles. Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise bénéficient d'un potentiel électoral de 20%, une dynamique en baisse en un an. Près de 8 Français sur 10 n'envisagent pas à l'heure actuelle de voter pour lui ou pour la France insoumise au prochain scrutin. Un vote LFI aux élections régionales et présidentielles de 2021 et 2022 est même rédhibitoire pour près de 6 Français sur 10 (59%), qui jugent cette hypothèse "pas du tout probable".

78% des personnes sondées ne croient pas aujourd'hui que Jean-Luc Mélenchon puisse remporter l'élection présidentielle de 2022. 40% d'entre eux jugent même cela impossible, et 36% peu probable. À l'inverse, ils ne sont que 22% à être plus optimistes et estimer que cela est possible. Sondage ELABE 9-10 novembre 2020


capture-d-e-cran-2020-11-19-a-20-27-48

Si au moins 22% votent pour JLM c'est déjà ça. Ce que perso j'attends de JLM d'ici un an et demi - c'est court mais il a le temps - c'est:

- la sortie de cette "europe", a minima de l'"euro", ferme et définitif le premier jour du mandat, peu importe que lepen-attali-macron, barbier, fressoz, cette pauvre caroline roux et joffrin osent coasser " ah ! JLM = lepen", au contraire, ce serait une excellente et digne façon de ramener à une juste raison l'"électorat" que l'immonde macron dispute à l'immonde lepen en surenchérissant sur la peur et la haine,

- la mise en place d'un Gouvernement du Bien commun, sous forme d'une ONG représentée à l'ONU, association des 22 % de Citoyensdu "pays" faisant enfin Pays, organisant de façon sobre, digne, égale leur Économie. La seule condition d'adhésion serait de confier au Bien commun l'usage de ses "biens", de participer aux délibérations, de participer aux tâches communes - logement, nutrition saine, éducation, santé, recherche, systèmes d'information etc - de participer au partage etc etc. Bref, de vivre vraiment en Communauté humaine, et non pas comme des hyènes lepeno-attalo-macronistes. Laissons aux hyènes leur vie de hyènes. Nous ne sommes pas des hyènes. Ou plus des hyènes, en tout cas.

1 - plus largement toute personne déclarant en faire partie, quel que soit son statut, partout sur la Planète.

J'en ai un autre 79% des français vont voter Soit Lepen , soit Melenchon, soit s'abstenir , soit voter blanc .Donc ce qui reste ,21 %, pour les verts , Macron , LR , Socialiste  .Je vois difficilement comment on peut échapper a un deuxième tour Lepen , Melenchon...

De toute façon aucunE CitoyenNE ne regarde M6 , W9 , 6ter , Paris Première , Gulli , Téva , Tiji , Canal J , MCM , RFM TV , RTL , RTL2 et Fun Radio. Par définition.

                                       Le duo  Le Pen / Darmanin

L'insoumission

Visuel Darmanin Le Pen

  Sécurité globale : le coup de main de Marine Le Pen à Darmanin

                                   20 novembre 2020

"  L’examen de la très controversée proposition de loi sécurité globale se poursuit ce jeudi à l’Assemblée nationale. Au menu de l’après-midi , l’article 24 , qui fait l’objet d’un tir de barrage des journalistes , associations de défense des droits de l’homme et de nombreuses formations politiques.

Un débat difficile pour le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin , face aux très nombreux arguments des partis d’opposition. Heureusement pour lui , il peut compter sur le soutien de Marine Le Pen , main dans la main avec le gouvernement sur ce projet de loi. Dès ce matin , elle avait qualifié de « très bon » l’article 21 , pourtant rejeté par 106 organisations dans un appel publié par La Quadrature du Net.

Le ministre de l’intérieur s’était alors tourné vers les bancs insoumis et avait déclaré : « Vous combattre me semble être la plus grande décoration que j’aurais un jour dans ma vie ». « Qu’il combatte plutôt la délinquance et le terrorisme » a brillamment répondu l’avocate insoumise Raquel Garrido sur Twitter.

La présidente du Rassemblement national a récidivé cet après-midi sur l’article 24. Alors que Gérald Darmanin était critiqué par les députés insoumis , elle est venu le défendre , arguant que les reproches exprimés à l’égard de l’article 24 n’étaient pas justifiés.

« Cet article 24 est celui de la honte. Il est condamné par l’ONU , par le Défenseur des droits , par les associations de droits de l’homme et l’immense majorité des syndicats de journalistes.  En réalité , vous êtes seul à vouloir persister » , a rappelé quant à lui le député insoumis Eric Coquerel.   "

Elle semble oublier qu'il y avait des gens qui ont voté pour elle dans les gilets jaunes et qui se sont faient massacrer .Collabo ! Faut dire que le spectacle du débat entre deux tours nous a montré qu'elle brillait pas par son intelligence . M'enfin de là a cautionner le massacre des gens qui lui ont fait confiance quand meme , merde faut pas déconner. C'est une, je peux le dire ? salopette !

Je pense que la "nomination" par lepen-attali-macron 1 de la "Crevure autoritaire et illibérale, le dégueulasse suintant du fût qui échange des psaase-droits contre des services sexuels, l'immondice vivant" était une pure provocation du sociopsychopathe de l'"élysée". Difficile de faire un "choix" plus humiliant pour les CitoyenNEs du pays: un crachat glaireux calculé, délibéré, au visage de toutE patriote.

Une autre possibilité: lepen-attali-macron n'a trouvé personne d'autre dans son seau. Toutes les personnes un peu intelligentes se sont barrées ou ont été éliminées. Hypothèse positive, dans notre malheur.

1 - expression en attente d'une autre appellation, explicite, précise de la "chose" de l'"élysée" et des autres trucs qu'un long vent putride a amassés dans le seau en 2017.

capture-d-e-cran-2020-11-13-a-13-02-08

"Une situation pré-révolutionnaire éclate lorsque ceux d'en haut ne peuvent plus, ceux d'en bas ne veulent plus et ceux du milieu basculent avec ceux d'en bas" comme dirait Lénine.

Cela ne serait-il pas en train de se passer avec les petits patrons qui se révoltent contre les mesures du gouvernement qui les étranglent et, en cela, rejoignent la colère des Gilets Jaunes? L'alliance de la bourgeoisie et du prolétariat en somme, par la grâce du sieur Macron, qui va réussir à créer sa propre révolution.

C'est peut être un peu pour cela que le gouvernement marche sur des oeufs en ce moment, et matraque sec le moindre début de manif pour éviter que cela ne dégénère trop ...

depuis quand les petits patrons c'est des bourgeois ?, les bourgeois sont 1% , ceux qui saignent le pays sont 1% , vous vous rendez compte , il suffit de se débarrasser de ce pourcent , 1%

Bien sûr, lire est important, lire est un plaisir, et la lecture de l'article de Romaric Godin en est la preuve. C’est même l’un des derniers plaisirs que le pouvoir ne peut encore nous enlever, et cela permet aussi de mettre de l’ordre dans ses pensées. Après, quelqu’un a un jour écrit (c’est peut-être un proverbe ?) quelque chose comme « Penser sans agir équivaut à chauffer une pièce en laissant les fenêtres ouvertes ». De plus en plus, je me dis que la situation que nous subissons actuellement en France n’est plus seulement préoccupante, mais devient dramatique, explosive. Elle ne permet plus de se borner à contempler les dégâts et d’attendre sans agir : il faut déjà, et impérativement, que les responsables politiques honnêtes et lucides – il en existe encore - se réveillent et prennent l’initiative de décréter un « état d’urgence politique », avant qu’il ne soit trop tard. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vous reprendrez bien un peu d'espoir ?

L'espoir luit comme un brin de paille © SAAvenger

  • Nouveau
  • 20/11/2020 16:53
  • Par

Oui mais il n' y avait pas tous les moyens de surveillance actuels et les armes actuels et les drônes qu'on nous promet pas de LBD qui ont mutilé les gilets jaunes , un monde terrible de surveillance à venir comme en Chine !

Merci pour votre article qui est intéressant. Je ne sache pas qu'il existe en français des travaux récents sur l'histoire du choléra en France (avec l'apport des données de la microbiologie actuelle). On peut aller voir Patrice Bourdelais, André Dodin, Visages du choléra, Paris, Belin, 1987.

Les révoltes et les révolutions sont toujours plurifactorielles. Les pandémies (peste, typhus, variole, choléra ou grippe dite espagnole) n'ont jamais conduit à elles seules à la chute d'un régime politique ou d'un empire. Cf. Kyle Harper, Comment l'Empire romain s'est effondré. Le climat, les maladies et la chute de Rome, Paris, La Découverte, 2019.

  • Nouveau
  • 20/11/2020 17:52
  • Par

 Casimir Perier est depuis retourné dans les poubelles de l'histoire. Quasiment personne ne sait qui c'est. Macron subira le même sort.

j'espère que non , on s'en souviendra comme un président ayant fait 20 ans de taule .

Concernant le récit de Charles Jeanne, la chaîne d'histoire militaire "Sur le champs" à une 2 très bonnes vidéos sur le sujet https://www.youtube.com/watch?v=-0pUHkP5IM0

 

Par contre, pourquoi utiliser l'euphémisme désuet "faire donner la troupe" ? L'auteur aurait-il peur de ce que cela veut vraiment dire ? Parce que tout le monde sait que ça correspond à ordonner aux militaires de tirer à balles réelles sur des civiles.

  • Nouveau
  • 20/11/2020 18:35
  • Par

Wouaw !

Quel article !

Ça décoiffe !

Finalement, ce n'est pas pour rien et bien par instinct que je suis soutien inconditionnel de Romaric depuis avant son arrivée sur Médiapart

J'ai toujours pensé que quelle que soit la maladie, c'était en final le niveau stress vécu par la personne rapport à la situation qui faisait qu'elle vivait ou mourait....

Donc relisons encore une fois très attentivement le chemin, les causes et les conséquences de la loi du vivant VS le mental

Romaric, quand on conjugue avec ce brio, l’Economie avec l’Histoire, ne vous reste plus qu’à vous lancer en politique, et à candidater à la présidence de la République. Je serais prête à faire une infidélité au candidat jusqu’ici soutenu. Sous la bannière des femmes et des hommes de bonne volonté, je fais le pari que vous gagneriez. Et fi de la médiocrité des hommes chargés de la destinée de la France. Ce serait aussi une insurrection…

 

Je respecte évidemment votre point de vue mais, personnellement, j’en ai un peu assez que l’on ressasse en permanence l’idée que la solution des problèmes du pays se trouve dans la recherche des personnes providentielles qui « sauveront » la France à partir de 2022. En 2022, au train où vont les choses, il sera sans doute trop tard. La France est en effet en train de souffrir d’une hémorragie cérébrale volontairement provoquée par un pouvoir atteint d’une grave affection d’autoritarisme, une affection aigue qui provoque d’inquiétantes crises de démence. La question n’est donc pas de trouver un praticien capable d’arrêter cette hémorragie en 2022, mais de l’arrêter aujourd’hui.

Je suis absolument de votre avis, et c’est probablement par dérision pour le respect qui confine à la religiosité du calendrier politique et donc électoral qu’ont nos politiques de tous horizons – de peur de lâcher la proie pour l’ombre ? - que j’ai indiqué cet horizon.

Romaric GODIN ; à cause du cap indiqué résolument  dans ses articles sur l’économie. Que nous sommes probablement nombreux à avoir eu envie de lui dire ; chiche à l’insurrection en temps de pandémie. Qu’un journaliste comme Romaric doit probablement être plus libre que les politiques qui avancent dans ce jeu de l’oie (vous, moi…), où il s’agit d’abord de ne pas perdre son positionnement. C’est l’inconvénient de la politique qui est un métier. Et en même temps les amateurs castés par DELEVOYE ne convainquent pas quant à l’apport de la société civile en politique.

Alors quel attelage de l’union à gauche souvent prônée dans ces commentaires ? Remettre sur le métier les vieux chevaux du PS, même si quadragénaires, qui ont accouché de Macron et recruté en son sein ? Les Verts, dont on ne peut encore savoir, s’ils sont de gauche ou en même temps comme JADOT ? Reste JLM FI. Oui ; mais je crois qu’ils préfèrent tous attendre dans le confort qui est le leur.

C’est pourquoi si 2022 sera l’année d’une alternance, elle sera quand même lestée de cette année et de celle à venir, à tenir ; où étiez-ils, quels risques ont-ils pris ? Et pourtant ça ressemble à une guerre.  Et les pires du monde d’avant ou pendant ont toujours su rebondir dans le monde d’après. De l’air, de l’air… Romaric GODIN en a apporté ; c’est assez rare ces-temps-ci.

C'était un billet où je me permettais de m'évader...

Un point de vue allemand : 

 Süddeutsche Zeitung 6 novembre 2020, 18h59


France
Abandonnerr l'héritage de de Gaulle

Le pays doit beaucoup à son ancien président, y compris à celui-ci : Le système est inefficace parce que la compréhension de l'État et du citoyen est dépassée. Il est temps de procéder à une mise à jour démocratique.
On peut appeler cela un échec du gouvernement. Dans la crise de la Corona, les dirigeants français n'ont rien pu contrôler lors de la deuxième vague. Au dernier décompte, le pays compte quelque 60 000 infections par jour, et depuis le début de la pandémie, ce chiffre est passé à 1,6 million. Record européen.

Parmi les nombreuses formes de surcharge que l'on peut observer dans la lutte contre le virus, l'exemple français se distingue. Nulle part l'écart entre la prétention des élites à une excellente gouvernance et la réalité de la gestion des crises n'est aussi grand. Le virus remet sans cesse en question la manière dont les décisions communautaires sont gérées et mises en œuvre en France. Et ce, dans un pays où l'État est au cœur de l'identité nationale.

Le système est dans la tradition napoléonienne
La faute en revient au système, à l'héritage de Charles de Gaulle. Son futur successeur Emmanuel Macron va maintenant, à l'occasion du 50ème anniversaire de la mort du fondateur de la Cinquième République, convoquer l'esprit de de Gaulle à ses côtés. Mais de Gaulle ne fait pas partie de la solution à la crise, il fait partie du problème. La structure politico-administrative dans laquelle le Général a enfoncé la démocratie française dans la tradition napoléonienne en 1958 ne correspond ni aux défis posés par le virus ni à la complexité d'une société moderne. La leçon du Corona signifie : enterrer de Gaulle.

Longue est la série d'erreurs et de complications bureaucratiques dans la lutte contre la pandémie en France. Au départ, le gouvernement a nié les avantages des masques de protection, et les autorités sanitaires n'ont pas reconnu l'importance d'une stratégie de test. Des tests massifs sont actuellement en cours, mais l'évaluation peut prendre des semaines. Le manque de lits de soins intensifs continue de causer de nombreux décès. Sur les 12 000 lits promis avant la deuxième vague, 4 000 manquent. La France dépense autant pour la santé que l'Allemagne en termes de performance économique, mais reçoit moins de protection pour cet argent.

Le pays souffre de l'inceste des élites
L'administration n'impressionne pas par son efficacité. D'autre part, elle occupe une position dominante dans le système présidentiel. Après la guerre, De Gaulle a fondé l'ENA, une université d'élite très critiquée à juste titre, qui, outre le chef de l'État et le Premier ministre actuels, place également les décideurs importants en arrière-plan. Ils sont peut-être tous des têtes intelligentes - mais leur inceste d'élite produit souvent des décisions kafkaïennes compliquées, dans le pire des cas une mauvaise politique de crise. Macron voulait abolir l'ENA. Mais le plus puissant lobby français résiste.

Le système est inefficace parce que sa compréhension de l'État et du citoyen est dépassée : le sommet a toujours raison, même quand il a tort. C'est pourquoi ce système ne s'améliore guère, il n'apprend jamais. Ou seulement très lentement, trop lentement pour un virus rapide. Pour le combattre, Macron recourt à des lois d'urgence à la manière de de Gaulle et soumet son cabinet Corona au secret défense. La transparence et la démocratie sont considérées comme des obstacles gênants. Le seul problème est qu'elles ne font pas accepter la guerre du Corona, qui se poursuivra encore longtemps.

De Gaulle était un grand homme d'État. Un héros de guerre et plus tard un président qui a fait entendre la voix de son pays. Les Allemands ont également beaucoup à lui reprocher : la réconciliation avec la France.

Mais aujourd'hui, son héritage constitutionnel empêche la bonne gouvernance. La France doit se séparer de lui. Elle a besoin d'une mise à jour démocratique. Un État moderne, mais aussi et surtout au sommet.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

On s'en fout de ce que pense l'Allemagne, et c'est trop tard pour cette analyse, c'est au moment des gilets jaunes qui fallait l'avoir.

Ou alors on guéri la mal par le mal, donc il dissous l'assemblée puis fait un référendum.

Parallèle admirable !

Comme le dira un Louis-Philippe amer depuis son exil anglais en 1848 : « La République a de la chance, elle peut tirer sur le peuple, elle. » Ça y est. 

Une souscription permet la construction d’un tombeau monumental au Père-Lachaise pour le chef du gouvernement.
de l'état.  Ça ira.

 

Le Chant Du Depart © Aleesb

En passant, on voit que l'académie de médecine n'en est pas à ses premières conneries. 

Et on peut toujours rêver d'une insurrection qui pour une fois démarrerait par les bourgeois et qui serait récupérée par les gilets jaunes, ça changerait.

Mais j'ai peur que l'on passe du brun au noir,

ce qui est sûr c'est que depuis hier nous sommes dans le noir.

En attendant d'autres articles historiques de cette qualité,

les entraves au présent...

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous