Le nouvel accord actionnarial sur EADS n’est même pas encore entré en vigueur que la bataille pour les places au conseil d’administration a déjà commencé. Sans attendre, Anne Lauvergeon, actuellement présidente du conseil de surveillance de Libération, s’est placée sur les rangs. Avec l’aide de son inséparable conseillère en communication, Anne Meaux, elle a déjà engagé une campagne active pour obtenir la présidence d’EADS.