Ce sont trois magistrats totalement dépassés par les faits qui leur étaient présentés qui ont jugé en appel, mercredi 18 décembre, Olivier Laurelli, un journaliste-hacker accusé d’avoir téléchargé des documents de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).