i-Télé met fin à sa collaboration avec Eric Zemmour

Par

La chaîne de télévision privée i-Télé a annoncé la fin de son émission « Ça se dispute » avec Eric Zemmour, selon un communiqué diffusé vendredi 20 décembre dans la soirée. Le cas Eric Zemmour avait été débattu dans la journée entre la direction et les journalistes de la chaîne d'information.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Fin de la collaboration d'i-Télé avec Eric Zemmour : la décision a été prise par la direction d’i-Télé au terme d’une semaine d’une polémique à propos de l’interview donnée au Corriere della Sera dans laquelle Eric Zemmour critiquait les musulmans. Le chroniqueur intervenait dans « Ça se dispute », émission hebdomadaire de la chaîne depuis une dizaine d’années, et était opposé cette saison au journaliste Nicolas Domenach.

« Nous avons perçu du trouble et de la colère autour des propos d’Eric Zemmour, mais nous n’avons pas voulu agir dans la précipitation, pour ne pas qu’on puisse dire que nous avons été manipulés ou instrumentalisés », explique au Monde la directrice de la rédaction, Céline Pigalle. Ces derniers jours, la société des journalistes d’i-Télé avait en effet relayé en interne l’indignation de membres de la rédaction, demandant à la direction de s’exprimer. Dans son entretien au Monde, la directrice poursuit : « Nous sommes très soucieux de respecter la liberté d’expression. Et nous avons défendu celle d’Eric [Zemmour] pendant plus de dix ans, pour que ses idées soient prises en compte, contredites et débattues. Mais aujourd’hui, on a l’impression que c’est lui qui fixe les règles et de quoi on parle. On a de moins en moins le sentiment qu’on peut débattre. Le dialogue est devenu de plus en plus difficile, voire impossible. On a l’impression qu’il se parle à lui-même et à son public. »

Le Front national n'a pas manqué de sauter sur l'occasion pour crier à la censure. Louis Aliot a annoncé sur twitter qu'il annulait sa prochaine participation à la matinale d'i-Télé.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale