L'hôtel de Broglie, objet de la rivalité Ferrand-de Rugy

Par
L'Assemblée nationale a décidé mercredi de garder l'hôtel de Broglie, un camouflet pour les parlementaires soucieux de faire des économies en vendant cet immeuble prestigieux et un nouvel épisode dans les affrontements internes à la majorité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'Assemblée nationale a décidé mercredi de garder l'hôtel de Broglie, un camouflet pour les parlementaires soucieux de faire des économies en vendant cet immeuble prestigieux et un nouvel épisode dans les affrontements internes à la majorité.