C’est une petite opération de promotion qui pourrait coûter cher à Christian Estrosi. Au mois de juillet, Mediapart révélait que le maire UMP de Nice, fraîchement réélu député, avait profité d’un courrier de remerciement adressé aux milliers d’électeurs de sa 5e circonscription des Alpes-Maritimes, pour glisser dans l’enveloppe un bulletin de l'Association des amis de Nicolas Sarkozy, dont il est secrétaire général. Ce coupon, joint à une lettre affranchie aux frais de l’Assemblée nationale, fait aujourd’hui l’objet d’une plainte pour « détournement de biens publics ».