Derrière la candidature de Marine Le Pen, un parti au bord de la faillite

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et s’il y avait une autre explication à la candidature anticipée de Marine Le Pen à l’élection présidentielle ? La présidente du RN a profité de ses vœux à la presse, le 16 janvier, pour annoncer, deux ans et demi avant l’échéance, qu’elle se portait candidate pour 2022. Officiellement, il s’agit de pouvoir « se préparer » à « un projet d’unité nationale » et « de grande alternance pour remettre le pays sur pied ».