Les multinationales devront contrôler leurs sous-traitants

Par
Le Parlement français a adopté définitivement mardi une proposition de loi socialiste qui impose aux grandes entreprises un "devoir de vigilance" vis-à-vis des pratiques de leurs filiales et sous-traitants en matière de respect des droits de l'homme et de l'environnement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le Parlement français a adopté définitivement mardi une proposition de loi socialiste qui impose aux grandes entreprises un "devoir de vigilance" vis-à-vis des pratiques de leurs filiales et sous-traitants en matière de respect des droits de l'homme et de l'environnement.