A Quimper, la « fâcherie avec la gauche » menace le conseiller du président

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

J’espère que derrière tout cela des conclusions seront tirées à gauche. La première étant pour les second tours des municipales. La seconde pour la clarification avec le PCF, avant les européennes.

Comment voulez-vous qu'une gauche soit unifiée quand le PCF rejoint le PS avec l'optique d'Hollande ? La gauche ne peut avoir de perspectives avec ce genre de comportement : LAMENTABLE ! Hollande est centre droit tout court : écoeurant de mensonges : Lui : de Gauche ?!! L'ENFLURE atteint tous les corps ! Ce n'est pas une engeance rompue à la politique qui va changer la face du monde : C'EST POURTANT CE QUE L'ON ATTEND ! Plus d'Hollande, plus de Sarko !

  • Nouveau
  • 21/03/2014 14:47
  • Par

Une remarque : le cinéma d'art et d'essai qui était hébergé au chapeau rouge n'a pas été fermé (ce qui est sous entendu par la formulation). Il a été transféré au cinéma des arcades, une salle commerciale qui se situe sur les quais, à moins d'1 km de son emplacement initial.

Après, on peut débattre longuement des pours et des contres, c'est sûr.

Bonjour,

Oui vous avez raison, je vais le préciser.

Bien à vous

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Ca devient dur d'être sans étiquette, Grace à notre gouvernement cette année en déposant votre liste électorale vous devez dire à la préfecture si vous êtes de droite ou de gauche le sans étiquette n'existe pas et le centre est forcément de droite ou de gauche

Démocrate ou républicain ... on se prépare au grand foutoir transatlantique

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 21/03/2014 17:18
  • Par

Vu de loin...,

Probablement honnête, ami du grand industriel local, bien installé dans sa vie de notable style "radical-socialiste" d'avant 1940, professionnel de la politique...

Le modèle "socialiste" contemporain...tous les dirigeants dits ou non-dits "socialistes" sont de ce modèle...

A nous de choisir!

Très poignant le papy. Tu devrais plutôt consacrer ton temps à la permaculture, ça serait bien mieux pour tous, y compris pour ta santé. Laisse la place aux jeunes ...

.......ou leur donner envie de se retourner sur leur taie d'oreiller et de se rendormir au lieu d'aller voter!!!!!

Non seulement on va se lever, mais on va voter pour une gauche de combat. Et ensuite seulement on profitera de notre lit.

Le non cumul devrait aussi comprendre le non cumul SUCCESSIF et l'interdiction de sauter d'un mandat à l'autre  et ainsi passer sa vie entière à vivre des deniers publics

Je ne vis pas à Quimper mais j'espère que ce Poignant ne sera pas réélu, en plus de fréquenter Bolloré, d'être conservateur on lui reproche souvent d'être distant de ces administré(e)s.

On remarquera là encore que le PCF s'allie à un socialiste qui n'a rien de gauche, aucune crédibilité ce parti. Le FdG n'a aucune chance de se maintenir au second tour après les propos déplorables de Mélenchon sur la décentralisation et son mépris affiché pour les langues régionales. En espérant que l'UDB réalise un bon score, quitte à s'allier avec le Modem par la suite.

Euh ... Il est contre la décentralisation, le Poignant ?

"quitte à s'allier au modem " .. et voilà ... si on veut critiquer à la fois Mélenchon  et à la fois le ps comme trop à droite , il vaudrait mieux éviter ce genre de pantalonnade ... 

Non je parlais de Mélenchon, qui lui est opposé à la décentralisation et défend un Etat centralisé et anti-démocratique.

Ok je retire !

"La campagne est atone."

Oui.

BRETON 4/4  !!!!

Que de personnes sont venues me dire: "tu avais raison, je n'aurais pas du voter SARKOZY".

Que se passe-t-il aujourd'hui???

Quels lobbys en BRETAGNE souhaitent voter SARKOZY??? ??? ??? ???

LA BRETAGNE EST LE PHARE CULTUREL ET MARITIME DE TOUTE L'EUROPE, à l'ouest et vers toutes les démocraties de cette planète et leurs citoyens.

KENAVO.

Bravo pour ce travail qui rend parfaitement compte de la situation (que j'ai eu l'occasion de connaître d'assez près), de l'ambiguité et des contradictions du monde politique en Bretagne et de l'aporie à laquelle on ne sait comment échapper. Car sur cette terre irriguée depuis toujours par le petit ruisseau de la démocratie chrétienne (même les communistes vont parfois à l'église), à côté de cette bourgeoisie éclairée, polie, parfois cultivée... des gens survivent, peinent sur des chaînes d'abattoirs et connaissent parfaitement les limites concrètes de cette démocratie en panne d'imagination et de projets. Et au nom de ces gens-là les représentants du peuple et leurs affidés n'ont visiblement plus grand chose à dire.  

Tout va bien donc. 17 élections plus tard, le notable du coin, devenu conseiller du président, rassemble 40 personnes dont une bonne part membres de sa liste et du PS local...pour leur expliquer que TINA (there is no alternative) à la politique néolibérale actuelle. Pas d'alternative non plus à sa candidature ébouriffante, à sa vision de stratège local pour une avenir forcément meilleur. Le concours du meilleur clone de F.Hollande vient d'être lancé à Quimper?

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Je rectifierais 2 petits points

- le maire est un ancien prof d'histoire, il en a le style, se vante en conséquence de regarder le temps long mais sans jamais oublier la durée du mandat et le temps politique, à ce titre il est le parfait notable de province, appréciant de bons compromis comme au sein de l'agglo, mais je ne dirais pas qu'il est méprisant

- il fait avec ses alliés de la politique, au sens le plus trivial, cad qu'il pactise comme un souvererain (il "tient" le PS) et chacun sait que le pouvoir fait pâlir la vive couleur des engagements, le PC peut témoigner comme n'importe quel grouope minoritaire qui après avoir fait semblant de négocier se donne plus qu'il ne se vend !!

Oui nous sommes en province, dans une ville administrative avec des quartiers datant "des plus belles années" du gaullisme modernisateur.... avec lieux de culte, disparités grandissantes et tensions sociales. 

Ce que je veux dire c'est que cette façon de faire de la politique semble obsolète et ne répond plus aux attentes dont on peine à mesurer ce qu'elles sont... D'où, comme partout, en Europe en particulier, cette absence d'alternative qui est une absence d'imagination non seulement des politiques mais aussi des instances populaires classiques. En ce sens la reproduction des élites, la ccoptation aux postes de décisions, la constitution d'une caste de professionnels de la politique menacent désormais la démocratie ; la gestion semble pertinente mais elle renforce partout les inégalités.
Même les écologistes qui cherchaient parfois à faire émerger un questionnement global sur la société, mettent leur drapeau dans leur poche ou de l'eau dans le diesel (d'ailleurs quand certains démissionnent comme à Quimper c'est pour quitter la politique professionnelle et un mois avant la fin du mandat...)

Il ne suffit plus aujourd'hui d'être capable de colère, ni de faire payer les riches ou de mélenchonner sur une estrade, il faut inventer autre chose (en particulier la politque) et c'est terriblement compliqué face à la dilution et à l'anonymat grandissant des pouvoirs.

Même Poignant, bon connaisseur de l'histoire et appréciant les débats, l'urbansité et la mesure.... pourrait d'ailleurs adhérer à cette conclusion. Et ne voyant rien venir, chacun continue comme devant! et fini par renoncer à s'engager ou même à voter. Il ne reste souvent plus au cotoyen qu'à voter contre en priant que le pire n'advienne pas. Place ensuite aux observateurs qui s'étonnent encore du défaitisme ambiant. 

les intérêts que nous payons aux banques privées avalent l'intégralité de l'impôt sur le revenu, donc l’État doit réemprunter (toujours aux banques privées).

Ce commentaire, me rappelle une histoire de "Bon samaritain" https://static.mediapart.fr/sites/all/libraries/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/emotions/img/smiley-cool.gif" alt="Cool" title="Cool" />.

A bientôt.

Amitié.

Desolé de poster ici un crit de colére!!!

Je trouve très inquiétant le silence des médias francaises sur la plus grande "marche pour la dignité"de tout l'Etat Espagnol qui rentre aujourd'hui dans Madrid.Je regrette infiniment que Médiatard ne se soit pas distingue des AUTRES "Chiens de Garde"!!!!!!!!!!!

C'est vrai, c'est sans doute le meilleur moyen pour nous faire aller la ou ne voulons pas, cette Europe des imposteurs. On nous fait nous battre à l'interieur des frontières (pour les plus récalcitrants) tout en nous expliquant qu'il ne faut pas penser nation car c'est du "nationalisme". Ils Sont certains de gagner. Et chaque media y va de la chansonnette. Mediapart se targue d'etre sans papier et sans frontière, je ne vois que de la globalisation la dedans et en lisant les articles  a l'international ça fait peur !

Le conseiller du président social libéral mérite d'être sanctionné.
Ne serait-ce que parce que la politique des solfériniens ne cesse de vouloir rogner les libertés communales et le pouvoir politique des municipalités.

Le débat n'est pas atone à Quimper.
Pour redonner de la couleur au débat de Quimper, voici où découvrir la gauche, http://frontdegauchequimper.blogspot.fr/ -

ce qui n'a rien à voir avec les solfériniens, et surtout pas les conseillers du François Hollande, aimable serveur de soupe à Madame Merkel et au Medef, va-t-en guerre en Afrique, démissionaire sur le front de la transition énergétique, gélifieur du smic et des salaires, apôtre des dividendes, chantre de l'austéritié, aimable prestidigitateur ratant l'inversion des courbes et pétaradant les chocs de compétitivité, simplification, transparence et autres babioles de colporteur.

http://frontdegauchequimper.blogspot.fr/

voilà qui fait grandement avancer le débat politique : on va pendre tous les suppots du capitalisme et les colporteurs de l'ancien monde (PS, PC, UMP, UDI et j'en passe puisqu'il semble que la France compte 400 partis politiques...). L'Odet sera rouge du sang des imposteurs, Mélenchon ira prendre d'assaut toutes les villes menacées par le FN, et on mettra en camp de travail tous les "démissionaires" et les prestidigitateurs. Voilà des slogans qui vont mobiliser les électeurs, les pêcheurs à la ligne ainsi que les inventeurs d'un nouveau monde.

Ces morceaux de la vraie gauche méritraient d'être déposés dans le tabernacle afin que chacun se prosterne. La souffrance rend aveugle et les slogans achèvent l'entreprise de décervelage menée naguère au nom du socialisme réel. Il faut reconnaître que voir le monde en noir et blanc ça dispense d'avoir un cerveau, pour marcher au pas il suffit d'un cortex -je ne sais plus qui disait cela, pas Mélenchan c'est sûr !

Votre rhétorique est brillante: vous attribuez à celui que vous contredisez des propos qui ne sont pas les siens. Ensuite vous en affirmez le ridicule.

C'est bête. Ca vous ridiculise..

Bonne soirée.

mea culpa, je reconnais quelque emportement excessif, c'est sans doute un effet de contagion, de crispation : un des pièges du melenchonnisme !

Je pourrais retirer ce commentaire mais je trouve la méthode douteuse et puis il est vrai que cette façon de faire de la politique de parler du Medef comme d'un bloc, de sous entendre que Merckel est coupable et symbolise le mal, me paraît nous éloigner de la recherche commune d'une solution qu'il faudra bien faire accepter sinon par tous, du moins par le plus grand nombre. Et je ne crois pas qu'on puisse y parvenir en réduisant la politique à des slogans manichéens, même si l'adversaire prône le manichéisme.

C'est un peu ce que j'ai fait, on n'est pas à une contradiction près ! Encore faut-il s'en rendre compte...

Il ne me semble pas pertinent de nommer un courant politique "le mélenchonisme"...

En tout cas, militant du PG je ne me reconnais nullement dans une telle catégorie politique...

La première caractéristique du PG est son organisation en comités, locaux, départementaux, nationaux etc... qui sont chacun des lieux de discussion et de pratique politique, bien loin d'une qualquonque doctirine venant de celui qui n'est après tout que l'un des deux co-secrétaires... et l'ancien candidat du Front de Gauche à la Présidentielle.

Faire de la politique autrement, toujours ici et maintenant (donc pas à Paris quant on n'est pas à Paris...) d'abord dans les luttes mais aussi dans cette lutte spécifique qu'est la lutte électorale.

Pour enlever l'hégémonie politique aux siamois des deux partis constitutifs de la 5° république rectifiée Jospin-Chirac et la rendre aux citoyens qui se saisissent des questions et problèmes qui se posent à eux.

L'un des problèmes étant ce parti solférinien qui dévoie le mot socialisme et la catégorie "gauche" pour mettre en oeuvre une politique social-libérale dictée par la "nécessité" capitaliste...

Parti qui manipule la situation politique, essayant notamment de se faire passer pour un rempart contre l'extrême droite, alors que celle-ci est un des leviers essentiels de sa cynique tactique politicienne.

Concernant Madame Merkel, je suis indifférent à sa "culpabilité éventuelle", mais il faut reconnaitre en elle une dirigeante réaliste et efficace qui participe de l'emprise du capitalisme financier sur l'union européenne, et qui en politique étrangère poursuit patiemment un travail de déstabilisation, de conquête par le désordre et la misère des pays de l'ex-bloc de l'Est.

Madame Merkel  été le principal porte-parole de "la règle d'or", et la principale dirigeante imposant "l'austérité" come moyen de faire fructifier "la crise" au bénéfice du capital, notamment par la manipulation de "la dette"...

Il n'y a pas de manichéïsme à faire observer que l'alignement de Hollande et son gouvernement sur la politique éconmoique de Madame Merkel signe leur affiliation droitière et capitaliste.

Le medef n'est peut-être pas "un bloc"... comme par exemple on l'a pu voir quand Madame Parisot a été moins violente que ses successeurs sur la question des "intermittents du spectacle".

Il n'en reste pas moins que ce sont les idéologues du Medef qui ont concocté toutes les innovations de la politique économique de Hollande... ANI, pacte de compétitivité...

C'est bien avec le Medef que ce gouvernement de droite économiquement, quoique parfois libéral - au bon sens du terme - dans les domaines dits "sociétaux considère qu'il faut "réduire le coût du travail" et "restaure la compétitivité". Euphémisme pour: enrichir les capitalistes en apauvrissant les salariés et précaires.

Bref, dans la lutte de classes Medef et solfériniens sont la main dans la main et les démocrates, les travailleurs,les précaires, les citoyens soucieux d'écologie et d'environnement, les antiracistes ont intérêt à les combattre.

Et pour commencer, dès aujourd'hui à en limiter drastiquement la désastreuse hégémonie.

J'allais dire: "sanguinairement votre"... Mais ce serait de mauvaise guerre après puisque vous avez regretté votre "manichéisme"... quoique totu compte fait vous en excusez au motif que ce serait moi qui vous aurait contaminé... Ce qui est une manière de "regretter" en réitérant de manière euphémistique...

Donc: Sanguinairement Votre,

 

 

 

  • Nouveau
  • 22/03/2014 17:15
  • Par

N'oublions pas de ne pas voter (c'est le moment) 

22 MARS 2014 | PAR HÊTRE

ABSTENTION à 100%!!!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

J’ai passé deux jours à Quimper, lundi 17 et mardi 18 mars. J’ai rencontré des représentants des quatre listes de gauche pour essayer de comprendre quel climat règne dans l’électorat de gauche (dans toutes ses sensibilités). J’ai aussi suivi plusieurs actions de campagne, dont deux réunions publiques du maire sortant Bernard Poignant.

Contacté, le candidat UMP Ludovic Jolivet n’a pas retourné notre appel dans les délais. Il m'a rappelée vendredi à 18H30, après la publication.