Sarkozy: une «dérive à la Berlusconi», selon la gauche

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy, soupçonné de « trafic d'influence » et de « violation du secret de l'instruction » par la justice, a riposté violemment jeudi 20 mars en dénonçant, dans une tribune au Figaro, les magistrats, les journalistes et des méthodes dignes de « la Stasi », une comparaison jugée « insupportable » par François Hollande.