Dans la réflexion sur le PIB, le PS s'est fait doubler par Nicolas Sarkozy, regrette Dominique Méda

Par
Dominique Méda, sociologue du travail, s'invite dans le débat sur l'élaboration de nouveaux instruments de mesure de la croissance. Alors que s'apprête à se réunir la commission Stiglitz, elle livre à Mediapart les «bonnes feuilles» de son nouveau livre, à paraître en mai. Où elle explique, entre autres choses, comment le PS s'est montré trop frileux sur la question.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est l'un des tout premiers effets collatéraux du lancement de la commission Stiglitz, chargée d'imaginer des instruments de mesure de la croissance alternatifs au PIB. Des économistes et des philosophes, des associations et des collectivités territoriales se sont regroupés au sein d'un «Forum pour d'autres indicateurs de richesse» (FAIR). Le premier rassemblement aura lieu dans les murs de l'Assemblée nationale, mardi 22 avril dans l'après-midi. Un de leurs objectifs : être entendu auprès de la commission présidée par Joseph Stiglitz.