Le site de l'Observatoire des inégalités a tenté de mesurer un phénomène mal connu, la faible accessibilité des emplois aux étrangers hors UE en France. « Pour l’essentiel des postes fermés aux étrangers (4,4 millions), il s’agit de postes de la fonction publique, mais plus d’un million d’emplois privés sont aussi difficilement accessibles aux étrangers du fait des conditions de diplôme ou d’une procédure d’une autorisation préalable. Seule évolution notable depuis cinq ans : un étranger peut désormais devenir patron de pompes funèbres », explique le site.