PARIS (Reuters) - François Fillon a déclaré vendredi, au lendemain de l'attaque terroriste contre des policiers à Paris, que le combat contre le "totalitarisme islamique" serait la priorité de son mandat s'il est élu.