Il ne manquait plus qu’un dernier cliché. Pour parfaire son image de « combattant balafré », François Fillon avait choisi de se faire photographier au pied du Mont-Blanc (Haute-Savoie), lors d’une « marche sportive » prévue ce vendredi 21 avril, avec ses plus fidèles soutiens. Mais l’attentat des Champs-Élysées est venu tout bousculer. En apprenant la nouvelle jeudi soir, en direct de l’émission « Quinze minutes pour convaincre » sur France 2, l’ancien premier ministre a d’abord demandé l’interruption de la campagne, précisant avoir décidé d’« annuler » son dernier déplacement avant le scrutin.