Université: le gouvernement veut imposer la masterisation de force

Par

Malgré les promesses de concertation, le gouvernement veut faire passer en force sa réforme de la formation des enseignants. Les projets de décrets instaurant la masterisation viennent d'être publiés. Ils pourraient passer en conseil des ministres avant l'été. Après plus de trois mois de grève et six mois de mouvement dans les universités françaises, l'échec de l'exécutif à faire accepter ses réformes révèle un problème de méthode de gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement veut passer outre l'opposition des universitaires à ses réformes. Dernier exemple en date: alors que la commission Marois-Filâtre, chargée de déminer l'épineux dossier de la réforme de la formation des enseignants, doit rendre ses conclusions le 15 juillet, les projets de décrets (notamment celui-ci et celui-là) instaurant la «masterisation» viennent d'être publiés. Ils doivent passer en comité technique paritaire ministériel (CTPM) le 27 mai, et au conseil supérieur de la fonction publique le 12 juin.