Etudiants étrangers: la circulaire Guéant bientôt retirée

La nouvelle ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, a annoncé que sa première mesure consisterait à abroger la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers. Une promesse du candidat Hollande. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, a annoncé lundi le prochain retrait de la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers. Elle a précisé lors d'un point presse au CNRS qu'il s'agirait de la «première mesure» prise par son administration en concertation avec Manuel Valls au ministère de l'Intérieur et avec Michel Sapin, le ministre du Travail.
«Détestable du point de vue des droits de l'homme, très mauvaise pour notre image à l'étranger», a-t-elle estimé, cette circulaire du 31 mai 2011 qui restreint l'accès à l'emploi des étudiants étrangers ne passera pas l'été.
Après une importante mobilisation des étudiants et les grandes réserves des acteurs de l'enseignement supérieurs Conférence des présidents d'université (CPU) et Conférence des Grandes écoles (CGE), le texte avait déjà été amendé en janvier dernier. Durant sa campagne, François Hollande s'était engagé à l'abroger.
Rappelant la forte proportion de docteurs étrangers, Geneviève Fioraso a souligné que ceux-ci pouvaient être «de merveilleux ambassadeurs de notre pays». A condition d'être bien accueillis.