Retard des tests Covid-19: l’ombre des conflits d’intérêts

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand commence le confinement de Covid-19, Marie-Claude Potier, directrice de recherche au CNRS, s’étonne d’entendre que la France manque de tests. « Notre laboratoire de PCR était vide alors qu’il y avait plein de bonnes volontés », raconte cette chercheuse de l’Institut du cerveau qui a mis au point avec son équipe un test salivaire pour le Covid-19 (lire l’article de Rozenn Le Saint et Caroline Coq-Chodorge ici).