France

Le gilet jaune Frédéric Vuillaume relaxé pour la troisième fois

Syndicaliste bisontin de la première heure, le gilet jaune Frédéric Vuillaume subit un acharnement policier depuis plus de deux ans : 7 gardes à vue, une perquisition, 12 amendes et 3 procès. Soutenu par Amnesty International, il a comparu devant le tribunal de Dijon ce 20 mai, pour délit d’attroupement. Pour la troisième fois en moins d’un an, il a été relaxé.

Guillaume Clerc (Factuel.info)

21 mai 2021 à 13h06

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

Dijon (Côte-d’Or).– « C’est une victoire de la démocratie contre la répression policière et judiciaire », se réjouit Frédéric Vuillaume à la sortie du tribunal de Dijon ce matin du 20 mai. Il y est sorti le poing levé, entonnant un célèbre chant des gilets jaunes, dont il est une figure à Besançon et au-delà. Il vient d’être relaxé pour la troisième fois en moins d’un an. Et savoure cette nouvelle victoire devant ses soutiens, réunis à l’appel d’Amnesty International, qui a fait de son cas un symbole des menaces qui pèsent aujourd’hui en France sur la liberté de manifester, et de la section Doubs de son syndicat, Force ouvrière.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

International — Entretien
par Antoine Perraud
France — Article
par Mathilde Goanec et Pauline Graulle
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Médias — Enquête
Vincent Bolloré lorgne « Le Figaro »
Après avoir conquis Canal+, CNews, Europe 1, « Paris Match » ou encore « Le Journal du dimanche », Vincent Bolloré a engagé, d’après nos informations, des négociations pour prendre le contrôle du « Figaro ». Au risque de relancer les polémiques sur la concentration des médias au profit des puissances d’argent.
par Laurent Mauduit
Droite — Enquête
Guillaume Peltier met l’argent public au service de sa petite entreprise politique
Le député Guillaume Peltier, figure des Républicains qui flirte avec l’extrême droite, a organisé tout un système pour servir son destin personnel, qu’il imagine présidentiel. Mais d'après notre enquête, son projet se construit avec des moyens publics. Et certains de ses plus grands donateurs obtiennent des avantages douteux.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Dossier. Violences sexuelles : la justice en question — Enquête
Le Conseil d’État secoué par plusieurs affaires de violences sexuelles
L’institution a été confrontée à un magistrat accusé de propos et gestes déplacés. Elle doit se défendre d’avoir manqué à ses obligations d’employeur dans un autre cas, et promet un vaste plan de formation.
par Lénaïg Bredoux
Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français — Entretien
Nouvelle-Calédonie : « Une volonté de l’État de pousser à la violence »
Alors que l’État vient de confirmer la date du 12 décembre pour la tenue du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, dont les indépendantistes avaient demandé le report en raison de la situation sanitaire, entretien avec Laurie Humuni, membre du bureau politique du FLNKS.
par Joseph Confavreux

Nos émissions