Tapie menace un syndicaliste de «La Provence»

Par

Bernard Tapie ne supporte pas la moindre critique contre le plan de sauvegarde qu'il a déposé pour rembourser son dû à l'État et multiplie les menaces contre la presse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Visiblement nerveux, ignorant si la justice le forcera ou non à rendre les 404 millions d’euros qu’il a indûment perçus à l’issue du célèbre arbitrage frauduleux, Bernard Tapie multiplie les pressions ou les intimidations contre les journalistes ou les syndicalistes qui formulent des critiques contre le plan de sauvegarde qu’il a déposé, dans l’espoir de garder son magot.