La justice donne raison aux grévistes de la SNCF

Par
Le tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny a donné raison jeudi aux cheminots grévistes de la SNCF en estimant que les jours de repos liés aux jours de grève devaient être payés et non faire l'objet de retenues sur salaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny a donné raison jeudi aux cheminots grévistes de la SNCF en estimant que les jours de repos liés aux jours de grève devaient être payés et non faire l'objet de retenues sur salaire.