L'Anses met en garde contre certaines lignes à haute tension

Par
L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a recommandé vendredi de ne pas implanter de nouvelles écoles à proximité de lignes à très haute tension en raison d'un lien possible entre la leucémie infantile et certains champs électromagnétiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a recommandé vendredi de ne pas implanter de nouvelles écoles à proximité de lignes à très haute tension en raison d'un lien possible entre la leucémie infantile et certains champs électromagnétiques.