Les 150 de la Convention pour le climat votent des propositions fortes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«La pression est forte », souligne Guy, un des citoyens tirés au sort, alors qu’ils empruntent le dernier virage de la Convention citoyenne pour le climat débutée il y a huit mois. Cet entre-deux démocratique – repoussant les demandes d’instauration du RIC (référendum d’initiative citoyenne) – a été concédé par l’exécutif en réaction au mouvement des « gilets jaunes », mouvement social qui a précisément été déclenché par une mesure de fiscalité écologique : l’augmentation de la taxe carbone.