Face à Valls qui souffle sur les braises, la mobilisation pour Gaza espère s'élargir

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Désordre républicain, nouvel acte. Au lendemain d'une manifestation parisienne ayant dégénéré dans un quartier Barbès transformé en souricière policière (lire ici notre reportage), la journée de dimanche n'aura guère fait retomber en France la tension liée à l'intervention israélienne dans la bande de Gaza. Une journée entamée par un coup de menton de Manuel Valls assumant l'interdiction des manifestations de soutien à la cause palestinienne, et se terminant par l'autorisation d'un défilé mercredi prochain, à Paris, par la préfecture de police.