Journées d'été: Europe-Ecologie, et après?

Par
Le premier jour des universités d'été des Verts, «ouvertes au rassemblement», a marqué une étape hésitante de l'aventure d'Europe-Ecologie, plus de deux mois après le succès des européennes. Entre élargissement incertain du rassemblement et volonté d'apparaître comme une force concurrente au PS, les têtes d'affiche de l'écologie politique se projettent prudemment vers les élections régionales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'été a passé, et pas grand-chose n'a changé à Europe-Ecologie. Réunie dans les murs de l'université Vauban à Nîmes, la galaxie écolo franchit une nouvelle étape de son aventure politique. Mais contrairement aux journées d'été des Verts de Toulouse en 2008, celle-ci semble ne rien avoir de décisif, bien que pour la première fois «ouverte au rassemblement». Comme l'explique l'eurodéputé Yannick Jadot, «la fin de l'été n'est pas le bon timing pour faire des annonces médiatiques en vue de prochaines échéances. C'est surtout pour nous l'occasion de montrer que nous sommes toujours bien ensemble, soucieux de poursuivre notre dynamique».