Les juges se sont emparés du scandale et se rapprochent désormais dangereusement du plus haut niveau de l'Etat. Une semaine après la mise en examen du marchand d'armes Ziad Takieddine par le juge Renaud Van Ruymbeke, deux proches du président de la République ont été interpellés et placés en garde à vue, lundi et mardi, par les policiers de la Direction nationale des investigations financières (Dnif).