La fin des centrales à charbon renvoyée à plus tard

Par
Le gouvernement français souhaite étaler dans le temps la fin programmée des centrales à charbon pour tenir compte de diverses contraintes sociales et juridiques, a déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi le secrétaire d'Etat au Budget à l'Assemblée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français souhaite étaler dans le temps la fin programmée des centrales à charbon pour tenir compte de diverses contraintes sociales et juridiques, a déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi le secrétaire d'Etat au Budget à l'Assemblée.