Pour ses clips, Marine Le Pen pille le pianiste Philip Glass

Par
Dans son projet présidentiel, Marine Le Pen prône «le retour de la liberté d'Internet». Quitte à s'affranchir des droits d'auteur? La candidate a utilisé frauduleusement, sur son site 2012, un morceau du célèbre compositeur américain Philip Glass. Avant de retirer discrètement les vidéos en question après notre coup de fil. L'éditeur de Philip Glass a formalisé son interdiction au FN suite à notre article.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour relancer sa candidature avant l'annonce de son projet présidentiel le 19 novembre (notre article ici), Marine Le Pen a d'abord remusclé sa communication: un nouveau site pour le Front national et un site 2012 aux couleurs élyséennes spécialement dédié à la candidate.